Philosophie: Dissertations Commentaires Français: Commentaires

Le bonheur sans illusion est-il concevable ?

Dernière mise à jour : 16/03/2021
Proposé par: toxiii (élève)

Description du corrigé: Commentaire du professeur «Quelques idées intéressantes».

L’ Homme a toujours aspiré à un rêve, un idéal : le bonheur. Derrière ce concept, une question se pose alors : l’espèce humaine doit-elle s’illusionner pour pouvoir espérer accéder au bonheur? Dans un premier temps, nous allons voir que le bonheur laisse supposer être une idéologie inaccessible et dans un second temps que le bonheur s’avère être momentanément présent grâce à l’illusion.

Le bonheur = idéologie inaccessible

Tout d’abord, il s’avère nécessaire de comprendre la parfaite distinction entre bonheur et satisfaction. Le bonheur serait une vie parfaitement comblée et la notion même du désir serait absente. Alors que la satisfaction résulte de la volonté et du pouvoir de l’individu afin de parvenir à satisfaire ses désirs.
En effet, pour vouloir satisfaire nos désirs, il faut en éprouver le besoin ou bien l’envie. Cependant, dans le cas du bonheur, la question ne se pose même pas puisque la situation nous plonge dans un monde où le désir serait absent car l’espèce humaine serait comblée.

Mais on doit alors se détacher de l’idéal pour parvenir au réel. Effectivement, le bonheur est inaccessible. Et cette recherche n’aboutit qu’à un échec inéluctable malgré un investissement du sujet. Nous allons voir comment, en prenant un exemple très simple. Imaginons qu’un individu anda désire acquérir le dictionnaire de la philosophie de A à Z pour Noël. Jubilation intense dès lors qu’il a en sa possession ce qu’il a attendu impatiemment. Or après l’obtention de cet objet, un autre désir survient. L’être humain est ainsi constitué. Il désire s’approprier quelque chose et finalement dès qu’il l’a, l’euphorie émanant du désir s’estompe et en survient un autre. L’homme ne sera jamais comblé quoi qu’il fasse. Le bonheur n’existe pas. Le bonheur est une recherche de l’impossible.
De ce fait, on semble être dans une aporie, un obstacle à la pensée, une impasse mentale puisque le bonheur n’est pas concevable sans illusion. Et même la psychanalyse confirme cette théorie puisqu’il n’y a pas de perspective à ce que nous soyons comblés.

D’autres démentiront cette hypothèse en affirmant qu’il a existé du moins dans le passé comme Pascal l’exprime explicitement dans son livre Pensées où l’idée d’un bonheur antérieur est soulevé. Notamment dans l’Ancien testament de la Bible, où le paradis est un Eden perdu, auquel l’homme n’accèdera plus jamais. Si la réponse de la religion ne nous plaît pas, on peut convenir de celle de la vie utérine s’avérant plus réelle. Enfin, d’autres penseront que le bonheur réside dans le futur, sous une forme de vie mais surtout pas comme l’écrit Pascal, dans le présent qui ne nous comble jamais.

Il faut envisager la possibilité d’un bonheur momentanément présent grâce à l’illusion.
Le principe de l’illusion repose sur une volonté de masquer la vérité souvent associée à la réalité. Donc, le fondement du bonheur est une illusion crée par l’homme afin de justifier cette quête de l’impossible étant une motivation pour lui. D’après les Pensées de Pascal, même dans le suicide, l’Homme espère atteindre le bonheur.
Il est convaincu que par des objets « dernier cri », il sera plus heureux. Alors il achète, s’endettant même (les crédits à la consommation existent!). L’illusion a encore de beaux jours devant elle… Bref, une constatation apparaît : la réalité entrave l’atteinte du bonheur. En effet, l’homme croît qu’avec la possession de certains objets, d’un niveau de vie confortable, il sera alors heureux. Cependant, l’illusion conduit à la déception car ce n’est pas le réel. Il faut se faire une raison : l’Homme doit se désillusionner et cela le déstabilise car pour lui c’est une motivation. Comment faire pour vivre si le bonheur n’existe pas?

Synthèse

Le bonheur sans illusion est inconcevable, car la recherche elle-même de celui-ci résulte de l’impossibilité et donc à un échec, car la raison principale est que l’homme ne sera jamais comblé. Effectivement, des substituts matériels ou un sentiment tel que l’amour peuvent intervenir afin d’avoir une vie heureuse. Cependant, l’homme fonde ses espoirs d’une vie comblée sur un idéal partiellement accessible, car s’il en a la conception cela signifie qu’il en a l’idée. Mais il faut alors se résoudre à une évidence : l’homme n’est pas fait pour le bonheur. Où qu’il soit, avec qui il soit, quel qu’il en soit, il ne sera jamais complètement comblé à cause de ses désirs, de ses passions.

Ce corrigé vous a aidé ? Aidez-nous à nous améliorer !