Est-ce dans la solitude que l'on prend conscience de soi ?

Copie d'une élève de Terminale Générale en devoir maison. Note obtenue: 15/20.

Dernière mise à jour : 08/11/2021 • Proposé par: belfort (élève)

« Je pense, donc je suis », c’est cette citation de Descartes au XVIIe siècle, qui marquera la conscience de soi, comme seule certitude, seule vérité résistant aux nombreux doutes parcourant le monde. La conscience est la connaissance, la perception, l’intuition, la moralité de ses actes, de ses pensées. La conscience renvoie à la faculté de se penser soi-même, de se représenter ses pensées. L’expérience de la prise de conscience de soi, quant à elle, diffère. En effet la prise de conscience de soi démontre que malgré notre connaissance du « nous » psychique, nous ne nous connaissons pas entièrement, mais également que cette méconnaissance reste surmontable. Il est véhiculé dans la pensée collective que la prise de conscience de soi, ne peut être effectuée sans solitude, sans ce lieu solitaire. Cependant la solitude peut prendre plusieurs visages, plusieurs aspects. Elle peut être nécessaire et recherchée par l’individu, ou alors être une personnalisation de l’angoisse, de nos peurs subtilisant nos faiblesses et les utilisant contre nous, dans notre propre esprit. Mais l’état de solitude, reste un endroit psychique permettant une remise en question, une réflexion intérieure qui finira par mener à la prise de conscience de nous-mêmes.

Est-ce dans la solitude que l’on prend conscience de soi-même ? Pour répondre à cette question, nous verrons dans une première partie la solitude subie ne permet pas la prise de conscience de soi, à l’inverse de la deuxième partie qui montrera la solitude voulue, cherchée mène à la prise de conscience. Et enfin dans une troisième et dernière partie nous analyserons comment la présence d’autrui peut être aussi une source nécessaire à la prise de conscience de soi.

I. La solitude subie ne permet pas la prise de conscience de soi

La solitude est un phénomène psychologique fréquemment vécu par la population, de tous âges, époques et nationalités confondues. Chacun la vit de manière différente, à sa propre façon. Mais lorsque la solitude est continue, elle peut devenir douloureuse pour les individus.

En effet, être trop longtemps plongé dans ce sentiment de solitude peut mener à un isolement et un esseulement. Nous nous retrouvons dans un trop long face-à-face avec nous-mêmes, nos peurs et nos angoisses : « la vérité est solitude. L’agonie est solitude » disait Huguette Leblanc dans un de ses romans. Se retrouver face à soi-même de manière non voulue pendant une durée indéterminée avec nous-mêmes c’es

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premium de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en obtenant un accès payant.