Maupassant, Pierre et Jean - Chapitre 4

Commentaire en trois parties :
I. Perturbation psychologique,
II. Le monologue intérieur,
III. L'appel du large et de l'ailleurs

Dernière mise à jour : 16/03/2021 • Proposé par: bac-facile (élève)

Texte étudié

Elle l’avait aimé. Pourquoi pas ? C’était sa mère ! Eh bien ! fallait-il être aveugle et stupide au point de rejeter l’évidence parce qu’il s’agissait de sa mère ?

S’était-elle donnée ?… Mais oui, puisque cet homme n’avait pas eu d’autre amie ; — mais oui, puisqu’il était resté fidèle à la femme éloignée et vieillie, — mais oui, puisqu’il avait laissé toute sa fortune à son fils, à leur fils !…

Et Pierre se leva, frémissant d’une telle fureur qu’il eût voulu tuer quelqu’un ! Son bras tendu, sa main grande ouverte avaient envie de frapper, de meurtrir, de broyer, d’étrangler ! Qui ? tout le monde, son père, son frère, le mort, sa mère !

Il s’élança pour rentrer. Qu’allait-il faire ?

Comme il passait devant une tourelle auprès du mât des signaux, le cri strident de la sirène lui partit dans la figure. Sa surprise fut si violente qu’il faillit tomber et recula jusqu’au parapet de granit. Il s’y assit, n’ayant plus de force, brisé par cette commotion.

Le vapeur qui répondit le premier semblait tout proche et se présentait à l’entrée, la marée étant haute.

Pierre se retourna et aperçut son œil rouge, terni de brume. Puis, sous la clarté diffuse des feux électriques du port, une grande ombre noire se dessina entre les deux jetées. Derrière lui, la voix du veilleur, voix enrouée de vieux capitaine en retraite, criait :

— Le nom du navire ?

Et dans le brouillard la voix du pilote debout sur le pont, enrouée aussi, répondit :

— Santa-Lucia.

— Le pays ?

— Italie.

— Le port ?

— Naples.

Maupassant, Pierre et Jean - Chapitre 4

Introduction

Il s'agit ici d'un passage de Pierre et Jean, extrait du chapitre 4. La scène se déroule en extérieur dans le port du Havre. Pierre, un jeune médecin célibataire, vient de découvrir que Maréchal, un ancien ami de la famille vient de léguer tout son patrimoine à son frère Jean. Marowsko, immigré polonais et ami de Pierre, qui l'a interrogé sur cet héritage problématique, un peu plus haut dans le même chapitre, est venu renforcé ses doutes quant au passé de sa mère - Mme Roland - et à l'éventualité d'avoir entretenu avec le Maréchal des relations adultères. Dans ce passage, Pierre est en proie à une réflexion douloureuse qui vient fouetter son amour propre. On observe ici tout le travail d'introspection que Maupassant fait subir à son personnage.

La perturbation psychologique que vit Pierre dans cet extrait, le monologue intérieur qu'il livre à lui-même et l'appel du large et de l'ailleurs dans ce lieu qu'est le port tels seront les fils conducteurs de notre étude.

Composition du texte

Le texte est composé de 7 paragraphes structuré par 3 mouvements

Elle l'avait aimé à à son fils, à leur fils (l.9) : Pierre est envahit par le doute qui est restitué par le discours indirect libre et se livre à un travail d'introspection. C'est un délire structuré.

2) Et Pierre se leva (l.10) à le mort, sa mère (l.14) : après le délire la fureur de Pierre qui semble pris par une rage violente illustrée par ses gestes et paroles qui traduisent sa pulsion meurtrière.

3) Il s'élança pour rentrer (l.15) jusqu'à Naples (l.38) : le situation se retourne, à la violence intérieure répond une violence extérieure (le cri strident de la sirène) qui le ramène au réel et l'engourdit de la même manière.

I. Perturbation psychologique

La tension psychologique intérieure qui agite Pierre se manifeste dès le premier paragraphe et se prolonge dans les deux paragraphes suivants. Cette tension s'exprime notamment avec le discours indirect libre présent dans ces paragraphes : Elle l'avait aimé. pourquoi pas ? (l.1). ; S'était-elle donnée ? (l.6). L'emploi du discours indirect libre ici souligne les perturbations auxquelles est en proie le personnage et permet de mieux restituer le drame intérieur de Pierre. Maupassant accentue le travail d'introspection en appliquant ses données au caractère introverti de Pierre. Car en effet Pierre se tourne vers son moi s'interroge et se pose des qu

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premium de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en obtenant un accès payant.