La question "qui suis-je" admet-elle une réponse exacte ?

Fait par un élève, note obtenue 13,5.

Dernière mise à jour : 16/03/2021 • Proposé par: margaux974 (élève) •

De nos jours, on ne compte plus les romans répondant aux questions sur la quête d'identité ce qui démontre que jusqu'à nos jours, cette question persiste, et que de nombreuses personnes sont à la recherche de leur identité. Dès lors on peut se demander si : La question « qui suis-je ? » admet elle une réponse exacte ? Il semble évident que nous sommes tous capable de nous présenter et d'expliquer très précisément qui nous sommes, seule une personne atteinte de grave trouble de l'identité sera dans l'impossibilité, voire l'incapacité de répondre de façon exacte à la question « qui suis-je ?». Toutefois, nous changeons dans le temps, aussi nous apprenons à nous connaître au cours de notre vie, il semble donc que nous soyons incapable de nous définir comme nous définirons un objet, c'est à dire de façon exhaustive et définitive, cela implique donc que toute réponse que nous apportons à la question « qui suis-je ? » est vouée à devenir inexacte. Est il alors impossible pour nous d'accéder à une connaissance vraie sur nous-mêmes ou au contraire pouvons nous y prétendre et dans un tel cas quel sera le statut de cette vérité ?
Dans un premier temps, nous verrons qu'il semble évident que nous sachions qui nous somme, dans un second temps, nous verrons que toutefois, nous changeons au cours du temps et pour finir nous pouvons nous demander à quelle vérité pouvons nous prétendre accéder sur nous même ?

Tout d'abord, nous pouvons remarquer, que la question « qui suis-je ? » est plus ou moins récente, en effet pendant le moyen-age par exemple, seul les philosophes ou encore les intellectuels se posaient cette question. Les autres avaient une vie ou plutôt une identité dictée par la religion, en effet celle-ci avait un rôle très important dans la vie du peuple auparavant.
Répondre à cette question avec évidence, c'est dire ce « que » je suis, ce qui fait de moi un homme différent de l'animal ou d'un dieu. En effet, je suis capable de me présenter ( nom, prénom, âge, situation familiale … ) mais aussi de me décrire ( couleur des cheveux, des yeux, taille …). Comme le dit DESCARTES, « je pense donc je suis » ce dicton permet de nous affirmer en tant qu'être par la pensée. Cette pensée c'est imposée avec tant de force à DESCARTES qu'elle a valeur de révélation. S'il doute de toute chose il en est une qui ne souffre pas, c'est la pensée. De plus, se frotter à l'ensemble de la société permet à l'individu d'affuter sa connaissance de soi, par opposition ou comparaison ou encore ressemblance au groupe. Nos aspirations, nos désirs, nos gouts sont des marqueurs de notre personnalité, ils nous définissent. Il est vrai que chaque homme semble avoir un caractère à lui, qu'il conserve tout au long de son existence, chaque homme à sa nature propre et son histoire propre. Et même si au cours du temps tout le monde change nous avons toujours conscience de la personne que nous sommes, quand nous parlons de nous-mêmes, nous savons qui nous sommes même si nous ne sommes pas exactement le même que nous étions autrefois, nous avons toujours conscience d'être la même personne. Ou encore si nous suivons la théorie de FREUD, il est possible de décrire un homme à l'aide de la psychanalyse, en effet l'homme serai constitué du « ca », du « moi » et du  « surmoi », il serai alors possible de savoir de façon exacte qui nous sommes, à l'aide de notre vécu, de nos rêves, de notre éducation ...
Cependant celui que je suis aujourd'hui n'est pas exactement conforme à celui que j'étais autrefois, ou encore celui que je serai demain, le temps agit et nous transforme.

Le « je » est mobile, il suppose une longue analyse car il faut tenir compte de l'évolution. Nous changeons au cours du temps parce que les différents événements vécus impactent notre ressenti ou parce que notre expérience modifie notre jugement, transforme nos attitudes. Pouvoir donner de soi une définition exacte suppose une maîtrise parfaite face à tout type d’événement et faire abstraction de toute subjectivité. En effet, plusieurs personnes peuvent me décrire différemment, cela dépendra de la relation que nous entretenions avec chacune d'entres elles. Nous nous définirions obligatoirement pas de la même manière que quelqu'un d'autre le ferai. Cela reste dans le domaine de la subjectivité. Il est clair qu'en un sens je me définie par mon histoire. Comme le dit BERGSON, je suis en chaque instant « la condensation de l'histoire que j'ai vécue » ; chaque moment vécu ajoute quelque chose à ma personnalité. Sans doute est ce par l'ensemble de mes actes que je me définis aux yeux d'un observateur et peut être même à mes propres yeux.
De plus, si en effet il était possible de répondre à la question « qui suis-je ? » de façon exacte, cela voudrait dire que tout serai prémédité, il serai possible de prévoir la façon dont nous réagirons ou encore prévoir ce que nous dirions face à une situation précise... Mais cela ne se passe pas comme ça, en effet le sentiment amoureux par exemple est incontrôlable, il est impossible de décider si oui ou non nous allons tomber amoureux, en ce sens nous ne pouvons pas nous définir de façon définitive puisque les sentiments par exemple sont imprévisibles et surtout incontrôlables. Une personne ne se décrira pas de la même manière, selon les moments de sa journée, selon son humeur... Il se peut qu'elle soit heureuse, positive et motivée le matin, et qu'au contraire le soir elle soit triste, fatiguée et pessimiste... De plus, une part d'inconscience fait partie de nous, dès lors on ne peut pas admettre une réponse exacte à cette question puisque nous ne connaissons ou plutôt maitrisons pas tout de nous. De plus, observons que d'une part nous nous vantons toujours de bien connaître nos semblables, mais que d'autre part nous sommes généralement incapables de prévoir leur conduite. Même ceux que nous croyons le mieux connaître ont souvent des réactions qui nous surprennent, ce qui montre bien, qu'il est impossible de donner une définition exacte.

On remarque alors que nous ne pouvons pas nous décrire comme uniquement un homme pensant ou alors uniquement un être qui se définirait par ses actions. Mais c'est un tout, on va alors voir à quelle vérité pouvons nous prétendre accéder à nous-mêmes.

On peut alors se demander pourquoi et vers quoi l'homme cherche son identité. Tout d'abord, comme nous l'avons vu précédemment : auparavant, la vie était principalement dictée par la religion, à l'heure actuelle l'un des maux auquel est confronté l'homme c'est cette quête de l'identité. Depuis quelques années, nous vivons une véritable crise de la religion, les personnes se trouvent alors face à elles mêmes avec moins de règles imposées, de contraste entre ce qui est « bien » et « mal », elles désirent donc savoir qui elles sont puisqu'elles sont directement confrontées à savoir qui sont elles vraiment. De plus avec les mutations de la cellule familiale, à l'époque les gens avaient l'habitude de vivre tous en famille, en présence des grands parents, des cousins, des frères et des sœurs, aujourd'hui cela a beaucoup changé, ce qui change aussi le rapport des hommes avec autrui et les confrontent directement à se poser la question sur leur identité. On peut alors déduire, que la recherche de son identité contribue à son propre bonheur, en effet l'enjeu pour l'homme et d'être pleinement conscient de son identité en alliant un homme actant et un homme pensant. Les hommes peuvent également essayer de trouver leur identité quand par exemple ils font du bénévolat ou des œuvres caritatives cela leur permet de rencontrer des gens, de voyager, d'aider … Ou encore ils peuvent se tourner vers des nouveaux mouvements spirituels comme la philosophie asiatique ou encore des sectes qui leurs permettent d'avoir des règles, et d'être plus ou moins fixés sur ce qu'ils sont. C'est une question à laquelle chacun tente d'y apporter des réponses, on peut le constater aujourd'hui avec la présence de nombreux psychanalystes, beaucoup de personnes y vont dans le but d'apprendre à se connaître et tenter d'apporter quelques éléments sur sa propre identité.

On peut donc dire qu'il est pas possible d'apporter une réponse exacte à la question « qui suis-je ? » d'une part car nous changeons au cours du temps et d'autre part car cela reste très subjectif. Cependant actuellement, tous les hommes cherchent à trouver des réponses à cette question. Chacun d'entre eux utilisent différents moyens afin d'apporter certains éléments de réponse et tenter d'avoir pleinement conscience de leur propre identité.

Catégories les plus populaires