Recourir au langage, est-ce renoncer à la violence ?

Copie intégrale d'un élève en hypokhâgne BL. Note obtenue : 15/20.

Dernière mise à jour : 31/08/2021 • Proposé par: muser33 (élève) •

L’actualité offre de nombreux exemples de conflits sociaux dans lesquels, bien que des négociations soient engagées entre les partenaires sociaux, les salariés concernés manifestent leur impatience en menant des actions de grève. Ils n’hésitent pas dans certains cas à recourir à la violence comme mode d’expression : destructions matérielles, séquestration de dirigeants… Ils ne croient plus au dialogue, qu’il considère comme inutile et passif, et privilégient l’action concrète et brutale. Cet exemple met en lumière l’opposition que la doxa fait généralement entre dialogue et violence. La violence apparaît ici comme une réaction naturelle pour l’homme qui porte des revendications. La violence désigne l’emploi illégitime et disproportionné de la force dans le but de nuire à quelque chose ou à quelqu’un. Elle est non seulement un fait social - au sens où elle est présente dans toutes les sociétés et affecte tous les individus - mais elle est également un fait naturel. En effet, ont la remarque dans nature, chez l’Homme mais également chez toutes les espèces animales. Le langage au contraire est le propre de l’homme. C’est la faculté d’exprimer et de communiquer sa pensée au moyen d’un système de signes. Il est donc la marque de la rationalité de l’homme. C’est une construction culturelle. Langage et violence semblent donc a priori opposés. Le problème suivant se pose alors à nous : la communication rationnelle permet-elle durablement d’échapper à la violence naturelle de l’Homme ?

Dans un premier temps, l’établissement du dialogue et la raison permettent en effet de repousser la violence. Cependant, le langage, lorsqu’il n’est plus purement communicationnel, devient un outil de domination comme un autre et s’accompagne de violence. Enfin, l’usage du langage, même s’il transforme la violence initiale de l’homme, ne permet pas la disparition de la violence humaine en général.

I. Le dialogue et la raison permettent de repousser la violence

Dans un premier temps, le langage permet de repousser la violence à travers le dialogue. En effet, le dialogue est un moyen de pacifier les relations mais aussi de reconnaître autrui ainsi que ma propre rationalité, en tant que le langage est une spécificité humaine.

Le langage est avant tout un système de communication. En société, il se manifeste souvent par le dialogue. Or, dialoguer atténue les conflits, en retire la violence. Choisir librement de dialoguer, c’est choisir d’écarter les impulsions, les em

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premiums de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en souscrivant à un accès payant.

Catégories les plus populaires