L'homme, être de désir

Fait par l' élève en 1h, donc "mini-dissertation" , 15/20
Appréciations du prof : Bonne argumentation, Devoir structuré .

Dernière mise à jour : 15/09/2021 • Proposé par: marjorie69 (élève) •

Si l'on en croit l'étymologie, le mot désir vient du latin désideratio qui signifie le ciel ou la constellation. Il est nécessaire de faire un lien entre être et désir. En effet, le désir pour l'homme, c'est manquer de quelque chose et substituer à distance de lui, et être, c'est prendre pleinement conscience de soi et du monde qui nous entoure. On peut aussi différencier le besoin du désir, ce premier exprime quelque chose de naturel et de vital, alors que le désir est quelque chose de très superficiel et inutile.

L'existence humaine est-elle structurée par le manque ?

Le désir se révèle à nous par l'intermédiaire d' une expérience aussi douloureuse qu' inévitable, celle du manque de quelque chose que nous ne pouvons espérer trouver qu'en dehors de nous. Comme si l' être humain, quelque soit la richesse de sa vie intérieure, peinait à trouver en lui même ce qui est pour lui essentiel. L' existence humaine est structurée par le manque donc par l'imperfection. "Si je désire, c' est à dire qu'il me manque quelque chose, cela prouve bien en effet que je ne suis pas tout parfait". (Descartes, dans La IIIème Méditation Métaphysique. La vie prend toute sa valeur si l'on en croit Platon dans la mesure même où l' inquiétude d' un désir fait progresser le sujet désirant . "D'un beau corps à deux, de deux beaux corps à tout les beaux corps et des beaux corps aux belles occupations, et des occupations vers les belles connaissances" (Platon, Le banquet). Une vie bien remplie est donc une vie qui sait de quoi elle manque, et donc s'en met résolument en quête. Peut-on voir dans le désir l'essence de l' homme ? Les personnes matérialistes ne vivent qu'à travers le désir qui voient en lui la satisfaction, le bonheur, l' évolution. Or, le désir et assez nuisible puisque l' on rentre dans un cercle vicieux : plus je possède, plus je désire. Aux yeux de Platon, rares sont les âmes susceptibles de se détourner des jouissances sensibles, pour se soumettre au désir qui les oriente en direction des réalités vraies, c'est à dire intelligibles. Spinoza donne au désir une signification essentielle, tout chose pour lui s'efforce de persévérer dans son être (évolution) et n'a même pas d'autre essence que cet effort lui même. Le conatus que l' on apporte à l' esprit définit la volonté mais rapporté à la fois à l' esprit et aux corps, comme c' est le cas chez l' homme, il doit être déterminé comme appétit. Or, l' appétit avec la conscie

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premiums de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en souscrivant à un accès payant.

Catégories les plus populaires