Bergson, L'Energie spirituelle: Automate et conscience

Corrigé d'un texte de Bergson sur la conscience, fait par une élève de terminale S.
Note obtenue : 16/20. 2 parties distinctes : explication du texte, et discussion philosophique.

Dernière mise à jour : 15/09/2021 • Proposé par: cocoline (élève) •

Texte étudié

Pour savoir de science certaine qu'un être est conscient, il faudrait pénétrer en lui. Je vous défie de prouver, par expérience ou par raisonnement, que moi, qui vous parle en ce moment, je sois un être conscient. Je pourrais être un automate ingénieusement construit par la nature, allant, venant, discourant; les paroles mêmes par lesquelles je me déclare conscient pourraient être déclarées inconsciemment. Toutefois, si la chose n'est pas impossible, vous m'avouerez qu'elle n'est guère probable. Entre vous et moi, il y a une ressemblance extérieure évidente; et de cette ressemblance extérieure, vous concluez, par analogie, à une similitude interne. Le raisonnement par analogie ne donne jamais, je le veux bien, qu'une probabilité; mais il y a une foule de cas où cette probabilité est assez haute pour équivaloir pratiquement à une certitude.

Bergson, L'Energie spirituelle

Il est une question que l’on peut se poser au sujet de la conscience : comment savoir qu’un être est conscient ? L’existence et la manifestation de la conscience peuvent-elles être prouvées par la raison ou par l’expérience, ou alors est-il impossible d’effectuer un raisonnement scientifique pour démontrer l’existence de la conscience, et dans ce cas-la, quelle serait sa nature ? Serait-elle indépendante du fonctionnement organique ?
Pour Bergson, la conscience est une intériorité chez l’homme : il est impossible de prouver qu’elle existe, mais cette impossibilité n’est pas une raison suffisante pour affirmer son inexistence. Comment alors Bergson développe-t-il sa théorie pour attester de l’existence de la conscience ?
Il serait intéressant d’étudier dans un premier temps le texte de Bergson en lui-même - comment défend-il sa thèse, comment montre-t-il qu’un être est conscient ? – et dans un second temps, d’étudier les enjeux philosophiques de cette thèse : quel caractère peut-on alors donner à la conscience ? Selon quelle théorie ?

Dans L’Energie spirituelle, Bergson affirme que pour être certain qu’un être autre que soi est conscient, il faudrait « être lui ». Selon lui il est impossible de prouver par la raison où en se référant à notre rapport au monde, et donc via l’expérience que l’être peut être conscient. Ce n’est donc pas notre rapport au monde qui nous rendrait conscient. Scientifiquement, il est impossible de savoir qu’un être est conscient, c’est ce que dit Bergson quand il lance à son lecteur le défi de prouver que l’être est conscient, par expérience ou par raisonnement. Il n’y aurait alors aucun moyen scientifique à la portée de l’être humain permettant d’attester de la conscience. Le fait que Bergson affirme : « pour savoir de science certaine [donc indubitable], qu’un être est conscient, il faudrait pénétrer en lui », prendre leur point de vue de l’intérieur : il place donc la conscience comme étant une intériorité. Et on ne peut, selon lui, rien savoir de cette intériorité, si on n’est pas à l’intérieur de cette même intériorité. Cette intériorité ne peut pas être l’objet d’une science certaine, c'est-à-dire qu’il ne serait possible en aucun cas de produire un raisonnement ou argument rationnel suffisant pour démontrer qu’un être est conscient : on ne peut donc pas, selon Bergson expliquer la conscience par rapport à autre chose qu’elle-même.

Cependant, Bergson explique ici que si les preuves de l’existence de la conscience n’e

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premiums de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en souscrivant à un accès payant.

Catégories les plus populaires