La loi n’est-elle qu’une contrainte ?

Dissertation entièrement rédigée,
I. La loi a un caractère ambivalent,
II. La loi est nécessaire à la liberté,
III. Il y a des espaces de liberté autour de la loi

Dernière mise à jour : 15/09/2021 • Proposé par: mariond2 (élève) •

L’opinion commune tend à considérer qu’une vie libre est une vie sans contrainte, c'est-à-dire sans force freinant ou empêchant durablement la réalisation de sa volonté, où l’on puisse faire ce qu’on veut et comme on l’entend. Aussi, la loi semble s’opposer à cette conception, avec sa force exécutoire. Ainsi, beaucoup la considèrent comme une restriction de la liberté.
D’ailleurs, la formulation du sujet, qui nous invite à étudier l’essence de la loi, suppose déjà qu’elle est une contrainte.
Mais avant toute chose, qu’entend t-on exactement par le mot « loi » ? Cette notion peut en effet revêtir plusieurs sens. On peut tout d’abord considérer les lois naturelles, qui découlent de principes scientifiques inaliénables, mais également les lois positives, qui sont le fruit d’une convention, la création des hommes eux-mêmes. Le droit positif comprend donc les lois juridiques, les lois morales également. Cependant, nous pouvons nous demander si la loi n’est pas autre chose qu’une contrainte.
Dès lors, plusieurs problèmes se présentent à nous : peut-on considérer la loi autrement que comme une restriction de la liberté ? Dans quelle mesure ? En quoi la loi peut-elle être une composante de la liberté ? Est-il possible de l’outrepasser ? Comment la loi peut-elle être un atout ? Toutes ces questions, nous allons tenter d’y répondre en étudiant, dans un premier temps le caractère ambivalent de la loi, avant de voir, dans un deuxième moment, dans quelle mesure il est possible de dire que la loi est nécessaire à la liberté. Enfin, nous nous intéresserons aux libertés présentes autour de la loi dans un troisième axe de notre développement.

I. La loi a un caractère ambivalent

Nous pouvons tout d’abord remarquer que la loi se caractérise par son ambivalence. En effet, elle impose des devoirs aux hommes, les soumet à son autorité autant qu’elle est pour eux une garantie de la liberté. Mais intéressons nous tout d’abord à la loi comme restriction de la liberté. La loi apparait en effet comme une contrainte de par deux de ses fonctions : elle oblige et interdit. A ses restrictions, les hommes y sont toujours confrontés ; les limites de vitesse du Code de la route, ou l’interdiction d’énoncer des propos diffamatoires par exemple. D’autre part, la loi oblige : elle soumet les hommes à ce qu’on nomme des devoirs. Ainsi, par exemple, les hommes sont tenus de porter assistance à une personne en danger. Kant, d’ailleurs, définit le devoir comme « la nécessité

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premiums de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en souscrivant à un accès payant.

Catégories les plus populaires