La liberté est-elle une donnée ou une conquête ?

Ceci est la dissertation complètement rédigée. Note obtenue: 12/20.

Dernière mise à jour : 30/08/2021 • Proposé par: m17 (élève) •

Il est d’usage de considérer que la liberté résulte du fait qu’un être peut faire ce dont il a envie, spontanément et sans contraintes. Dans cette optique on pourrait se demander : qu’est ce qui amène l’homme à être libre? On en vient alors à se questionner sur le fondement de cette liberté : La liberté serait-elle innée ? Ou bien faudrait-il l’atteindre au fur et à mesure d’efforts ? Y aurait-il différents degrés de liberté vers lesquels l’homme devrait progresser ? Et enfin, on peut être amener à se demander si la liberté est une réalité accessible.

Dans un premier temps, nous défendrons la thèse que la liberté est une donnée, puis nous nous attacherons à montrer que la liberté est une conquête, et nous finirons sur l’idée de liberté illusoire.

I. La liberté est une donnée de par notre conscience

La croyance c’est l’ensemble des choses qui provoquent mon assentiment parce qu’elles correspondent à ce que je suis. Les croyances portent sur tout ce que les hommes sont enclins à penser compte tenu du fait qu’ils sont hommes. Ici nous parlons plus précisément de la notion de liberté. La liberté est une des croyances fondamentales de l’homme, si ce n’est la plus profonde. En effet ici on assiste au fonctionnement de la volonté dans le miroir de la conscience. L’homme par sa conscience se convainc qu’il est libre, il se croit libre et aucun évènement ne peut altérer, modifier ce jugement. C’est l’idée qu’appuie Rousseau dans cette citation : « un raisonnement a beau me prouver que je ne suis pas libre, le sentiment intérieur, plus fort que tous ces arguments, les dément sans cesse ». C’est l’homme lui même qui a instauré cette notion de la liberté (ce qui le distingue sur ce point des animaux). Descartes aussi, érige la conscience comme fondement de toute certitude. Elle est ce qu’il y a de plus certain au monde. Il écrit, dans les Méditations métaphysiques : « je pense, donc je suis » d’où on peut extrapoler le fait que l’homme soit libre s'il se pense libre. On retrouve aussi la conception que la liberté est une donnée, au niveau juridique, dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, Article 1er, du 26 août 1789 : « Les hommes naissent et demeurent libres (et égaux) en droits.». D’après cet article les hommes aurait acquis ce statut dès la naissance.

La conscience de l’homme lui permet d’user de son pouvoir de choix. Etre libre, c’est avoir le choix. Il n’y a de liberté que s’il y a une a

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premium de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en obtenant un accès payant.