L’obéissance est-elle toujours une entrave à la liberté ?

Corrigé en trois parties
I. Visiblement, obéir c’est ne pas être libre,
II. Il faut pourtant dépasser l’opposition liberté/obéissance, car les deux peuvent être conciliés,
III. Finalement, être libre c’est obéir lorsque l’autorité est pour nous légitime

Dernière mise à jour : 15/09/2021 • Proposé par: fannyd (élève) •

Définition des termes du sujet

Obéir :
Se soumettre à la volonté de quelqu’un, à un règlement
Céder à une incitation, à un sentiment
Répondre au mouvement commandé, fonctionner correctement
Etre soumis à une force, à une nécessité naturelle

Toujours :
implique que la liberté n’est parfois pas bafouée lorsque l’on obéit

Entrave :
Lien que l’on fixe au pied d’un cheval, d’un animal, pour gêner sa marche
Ce qui fait obstacle ; empêchement

Liberté :
1. Etat d’une personne qui n’est pas soumise à la servitude
2. Etat d’un être qui n’est pas retenu prisonnier
3. Possibilité de se mouvoir sans gêne ni entrave physique
4. Possibilité d’agir, de penser, de s’exprimer selon ses propres choix
Avoir toute liberté de, pour : pouvoir sans aucune surveillance ni contrôle, faire telle chose, agir de telle manière
Prendre la liberté de : se permettre de
5. Etat d’une personne qui n’est liée par aucun engagement professionnel, conjugal etc.
6. Attitude de quelqu’un qui n’est pas dominé par la peur, la gêne, les préjugés
7. Liberté civile : faculté pour un citoyen de faire tout ce qui n’est pas contraire à la loi et qui ne nuit pas à autrui ; Liberté naturelle : principe selon lequel la liberté est inhérente à la nature humaine
8. Liberté individuelle : droit reconnu à l’individu d’aller et venir sans entraves sur le territoire national, d’y entrer et d’en sortir à son gré ; Liberté de conscience, liberté du culte : droit de pratiquer la religion de son choix ; Liberté d’opinion, d’expression, de pensée : droit d’exprimer librement ses pensées, ses opinions et de les publier ; Liberté de réunion : droit accordé aux individus de délibérer des sujets de leur choix dans un local ouvert à tous, sans autorisation préalable ; Liberté syndicale : droit pour les salariés de constituer des syndicats, d’adhérer ou non à un syndicat ; Liberté d’enseignement : liberté de créer un établissement d’enseignement et, pour l’élève, de choisir entre l’enseignement public et l’enseignement privé
9. Etat de l’homme qui se gouverne selon sa raison, en l’absence de tout déterminisme

Introduction

Dans le contexte de la démocratie athénienne, Aristote dit dans La politique : « Le premier caractère de la liberté est l’alternative du commandement et de l’obéissance. [...] Son second caractère, c’est la faculté laissée à chacun de vivre comme il lui plaît ». On peut ainsi comprendre qu’Aristote rajoute u

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premiums de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en souscrivant à un accès payant.

Catégories les plus populaires