Philosophie: Dissertations Commentaires Français: Commentaires

La politique répond-elle à nos besoins ?

Copie d'un élève. Note obtenue: 15/20.

Dernière mise à jour : 16/03/2021 • Proposé par: Anna3939 (élève) •

Le peuple a des attentes qui se traduisent par un grand nombre de besoins. Le besoin primordial attendu par la plupart des individus est avant tout l’atteinte du bonheur. Le bonheur n’est sans doute possible que si tout fonctionne bien pour l’individu, que ce soit son milieu professionnel qui lui permet de bonnes ressources matérielles, mais cela passe aussi par la santé, la liberté d’expression, donc les contacts avec autrui, la sécurité, l’épanouissement personnel par les loisirs, l’éducation des enfants…Il s’avère que la politique peut être l’un des moyens pour arriver à satisfaire certains de ses besoins.
Ces constats permettent de se demander dans quelle mesure le gouvernement politique d’un pays peut-il combler les attentes de ses citoyens.
A partir de cette questions, nous pouvons nous pencher sur différents problème : Est-ce que la politique est capable de répondre à notre besoin primordiale çà savoir l’atteinte du bonheur qui s’apparents à chaque individu ? Quel est le rôle et les buts que vise la politique ? Ou encore quelles sont les limites de la politique

Dans un premier temps nous allons nous attacher à nos besoins quotidiens et universels nécessaires pour accéder à notre besoin primordial à savoir le bonheur ; savoir si la politique est capable d’y répondre

Les besoins quotidiens et universels sont dans un premier d’avoir des revenus suffisant pour se loger et se nourrir puis ensuite créer une famille et satisfaire les besoins de chacun et les loisirs permettent l’épanouissement personnel de chaque individu au sein de la famille. Tout ceci combiné me semble nécessaire dans l’acquisition du bonheur. Toutefois ceci est une conception personnelle mais qui me semble assez générale dans nos pays occidentaux pour le prendre comme exemple général. Tout ces constats combinés permettrait donc l’épanouissement de tout un chacun. Or il semble difficile que la politique puisse répondre à tous ces besoins qui en plus varient en fonction du caractère et des ambitions de chacun. Toutefois, nous remarquerons que les ministères du gouvernement français se rapprochent de très près à la réunion des facteurs « nécessaires » à notre bonheur : notre gouvernement à un ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité, un autre de la santé, de la jeunesse et des sports, mais également de logement et de la ville ; de la justice ; de l’éducation nationale ; de l’économie de la finance et de l’emploi ; de la culture et de la communication… A travers ces exemples, on voit que la politique espère et tente au mieux répondre aux besoins du citoyen. Or il semble difficile voir même impossible de satisfaire chacun des individus puisque ns sommes différents ds nos goût ds notre conception de la vie et du bonheur même si en apparences le « plan » est le même.
De plus la politique ne peux pas régler ts les problèmes qui apparaissent sur son territoire. Je pense notamment au sujet de la sécurité :La population a besoin de se sentir protégée et en sécurité pour vivre en harmonie. Une personne ne doit pas avoir peur de sortir de chez elle, d’aller dans la rue. Même si l’Etat et la politique se préoccupe de ce problème d’insécurité, on dénombre en France un nombre important d’agressions. De nombreuses personnes vivent avec un sentiment d’insécurité. Par ce fait la politique ne comblera pas entièrement ce besoin important qu’est la sécurité pour un individu.
Selon Aristote « le Souverain Bien relève de la science politique » autrement dit le bonheur est accessible par la politique. Chacun a en lui un but qui s’effectue par des actions. Ce but est le bien suprême de l’homme. La politique, science souveraine vise ce bien. Par conséquent le bien de l’Etat prime sur le bien individuel autrement dit la science politique nous conduit vers le bonheur. Pour lui la politique semble répondre à nos besoins.
Toutefois avoir un niveau de vie convenable pour vivre correctement correspond à un de nos besoins qui est en relation avec le bonheur. Les personnes les plus démunies notamment celles vivant en dessous du seuil de pauvreté, comme les sans abris, sont dans le besoin c’est à dire qu’ils manquent d’argent. Pour la majeure partie de ces derniers la politique ne semblera semble pas combler leurs besoins primordial qui est l’atteinte du bien qui conduit au bonheur. Par exemples, les tantes de Don Quichotte dans les villes l’hiver dernier pour montrer que les sans abris voulaient faire comprendre aux autres et en particuliers aux politiciens qui font appliquer la politique qu’ils sont mécontents et que la politique ne répond pas à leur besoin. Finalement toute forme de grèves et de manifestations est là pr montrer au gouvernement que la politique ne répond pas ou pas totalement à nos attentes et à nos besoins.

A présent nous allons nous interroger sur le rôle et les buts de la politique

Dans une nation, il est nécessaire d’avoir quelqu’un à la tête de celle-ci qui prend les décisions , qui est raisonnable et capable d’ordonner. Sans elle, il y aurait trop de divergences et de problèmes si chacun faisait ce qu’il voulait, s’il n’y avait pas de règles et de lois pour que chacun vive au mieux. S’il n’y avait pas de politique, le monde ou le pays irait de tous côtés, autant de côtés qu’il y a d’hommes. La politique est là pour ça.
Selon Kant « l’homme est un animal qui a besoin d’un maître ». Ce maître serait le gouvernement autrement dit la politique.
Cette dernière dans le cadre démocratique cherche à comprendre les citoyens. Par logique elle veut leur bien. En effet ces derniers peuvent s’exprimer librement, ils ont notamment le droit de vote. Pour Aristote « la sagesse politique et la prudence sont une seule et même disposition. » Aristote entend la prudence comme une disposition accompagnée d’une règle exacte capable d’agir dans la sphère des biens humains. Ainsi la politique est là pour faire le bien et les besoins veulent y répondre.
Toutefois l’Etat à la tête de la politique a lui aussi des buts et des besoins envers lui même. Il cherche donc a y répondre mais comme on le dit souvent le bonheur des uns fait le malheur des autres. Ces buts s’atteindront donc souvent au détriment des citoyens.
La sécurité sociale, par exemple, fait débat. En effet il y a de plus en plus de déremboursement, on parle aussi de création de forfait pour renflouer les caisses de la sécurité sociale dans le but de combler le manque. Tout ceci pour l’argent de l’état ce qui va à forcerie à l’encontre des citoyens qui doivent davantage payer, qui plus est au niveau de leur propre santé. Il y a donc quelque chose d’immorale allant à l’encontre du bien être des personnes et de leur besoin d’accéder a leur droit de se soigner, de bénéficier de soin adapter à chacun.
Malgré tout l’état cherche à combler certain besoins matériels de la société. Comme par exemple la création de structure d’accueils adapté aux personnes âgées qui accroît notamment avec les vieillissement ou encore aux malades et handicapés. La politique tend donc à avancer de façon positive tout en restant insuffisant: en effet il en faudrait davantage. La politique répond donc a une faible partie des besoins dans ce domaine-là.

Pour finir nous pouvons nous demander quelles sont les limites de la politique.
En démocratie le pouvoir appartient au peuple. Ce dernier a le droit de s’exprimer notamment à l’aide du vote afin de choisir ce qui lui convient le plus. Chaque individu est différent et a donc des envies et des besoins diversifiés. C’est pourquoi il existe un grand nombre de partis politiques que l’on peut intégrer et qui sont capables de répondre à des attentes variées. Par exemple, la gauche, la droite, l’UMP, l’UDF , les verts…
Toutefois à l’issu d’un vote c’est la majorité qui l’emporte ; la politique ne peut donc répondre aux besoins de chaque parti et par conséquent de chaque individu. Même-ci le pouvoir est au peuple il reste toujours des insatisfaits.
Dans ce cas les citoyens faisant parti de la majorité auront l’image d’une politique efficace capable de répondre a leur besoins, mais dans le cas inverse pour les insatisfaits la politique sera perçue de façon négative, et donc ne répondra pas a l’essentiel des besoins qu’espéraient cette partie.
En politique, on intègre différents groupe politique en fonction de nos attentes Mais au final qu’un reste en tête même si les autres on leur mot a dire notamment pour les assemblées…
Par conséquent, le pouvoir politique en place répond aux besoins du peuple dans un cas général ; dans son ensemble, mais il ne peut répondre aux besoins de chaque individu autrement dit ça ne peut pas toujours correspondre à ce que l’on désire car l’homme à des besoins individuels et pense.
Chaque personne a donc des besoins variés, des attentes diverses en fonction de son mode de vie, de son éducation, de sa professions…
Quand les citoyens jugent un négligemment au niveau d’un de leur besoins, lorsqu’il ne sont pas satisfait par la décision d’une loi par exemple, ils organiseront des grèves pour montrer leur état d’insatisfaction.

La politique tend et cherche à répondre à nos besoins notamment en essayant d’améliorer la sécurité de chacun en créant de nouvelles structures d’accueils adaptées aux personnes âgées, aux sans abris ou encore aux handicapés. Toutefois chaque individu à un mode de vie, des ambitions et donc des désirs différent. Et même si la politique nous donne la liberté d’expressions il y a des limites. En effet c’est la majorité qui l’apportes lors d’un vote donc il reste toujours des personnes insatisfaites… La politique répond donc à certains de nos besoins mais de façon restreinte.