La peur gouverne t-elle nos croyances ?

Corrigé complet fait par l'élève.

Dernière mise à jour : 15/09/2021 • Proposé par: popo17 (élève) •

Le terme phobie, du grec ancien phobos, désigne un ensemble de troubles psychologiques axés sur une entité extérieure capable de susciter une peur irrationnelle. Ces réactions doivent être suffisamment invalidantes pour que l’on puisse parler de phobie. La peur est une émotion d'anticipation. Elle informe l’organisme d’un danger potentiel. Ce n’est pas ce qui se produit dans le présent qui représente un danger, mais ce qui pourrait survenir dans un avenir plus ou moins rapproché (quelques secondes, des jours...), c’est l’anticipation, donc le fait d’imaginer ce qui pourrait se produire (étant donné les faits observés), qui déclenche l’émotion.L’évaluation du danger, la peur donc, est toujours subjective. Cette différence d’interprétation du danger repose sur l’inégalité de notre expérience. La perception de la peur n’est pas forcément réaliste même si celle-ci est vécue comme inéluctable. L’imagination joue un rôle important dans la formation de la perception. Mais l’événement prédit ne se produit pas fatalement. La peur s’accompagne d’une série de réactions physiques de mobilisation pour la fuite ou la défense. C’est seulement quand le péril est écarté qu’on ressent toute l’intensité des effets physiologiques de la peur. C’est aussi à ce moment où l’attention se relâche qu’on se met parfois à trembler et à prendre complètement conscience de l’ampleur du danger auquel on a fait face.
La peur est très précieuse et même indispensable à la vie. Les animaux disposent eux aussi de cette émotion protectrice.
Il est tentant d’éviter, sans discrimination, tout ce qui nous fait peur. Si on vit ainsi, toutefois, on s’aménage une existence qui s’avérera de plus en plus restreinte. Pour gagner de la liberté dans la vie il est nécessaire, au contraire, d’apprivoiser ses peurs
Le terme croyance, lui, s'applique en général à l'adoption par un être conscient d'une vision du monde qui ne s'appuie pas sur l'expérience ou la science mais sur les échanges entre individus ou sur des textes dogmatiques. La croyance, en un sens plus restreint, peut désigner une vision basée sur des faits empiriques ou scientifiques. Dans son sens le plus courant, la croyance est l'attitude d'esprit qui consiste à affirmer la vérité ou la réalité d'une chose sans que la question de l'évaluation par la preuve entre en ligne de compte. Au niveau de l'individu, la particularité d'une croyance est qu'elle n'est pas «testée» par celui qui y adhère, car elle est d'emblée considérée comme v

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premiums de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en souscrivant à un accès payant.

Catégories les plus populaires