Doit-on considérer la religion comme l'ennemie de la raison ?

Fait par l'élève, corrigé complet, 13/20.

Dernière mise à jour : 15/09/2021 • Proposé par: Guintrand Audrey (élève) •

D’après Freud, la religion est un obstacle au développement intellectuel de l’humanité. C’est une maladie d’ordre psychique. C’est un interdit de penser car elle empêche de trouver des explications rationnelles aux questions que l’on se pose. Elle nous empêcherait donc d’être rationnel. Toujours d’après Freud, elle maintient les hommes dans une situation d’infantilisme, une situation qui prolonge un état naturel de façon artificielle. Elle maintient une immaturité biologique et psychologique. Il est vrai que les avancées de la science ont souvent été en contradiction avec les idées religieuses, notamment Darwin et sa théorie de l’évolution des espèces. Nous avons bien des ancêtres en communs avec les singes. Pourtant la religion est restée omniprésente dans notre civilisation.
Alors faut-il résumer les rapports entre la raison et la religion comme notions antagonistes ?
A 1° vue, la religion semble être effectivement l’ennemie de la raison. Néanmoins, N’y a-t-il pas une compatibilité entre elles ?

A 1° vue, la religion semble être effectivement l’ennemie de la raison.
Par définition, la raison est une faculté intellectuelle supérieure propre à l’homme, lui défini comme un « animal raisonnable ». Elle permet de penser, raisonner, parler, connaître … Mais elle permet aussi de bien juger, des déduire des conséquences, d’être moral, de distinguer le vrai du faux et le bien du mal, de fournir des principes indépendants de l’expérience … La raison porte remède en expliquant le réel et parvient même petit à petit à expliquer de nouveaux phénomènes. Elle organise la connaissance du monde et détermine la conduite des hommes. La raison examine et juge la validité indépendamment de ce que le texte ou la personne qui affirme représente pour la communauté. Elle fait donc progresser la science. Les concepts synthétisent les représentations formées à partir des sensations, des volontés et les jugements relient les concepts pour élaborer la connaissance des êtres et des choses. La raison est donc la faculté qui nous rend capables à la fois de former ces concepts et ces jugements mais aussi de donner un sens à l’univers en introduisant un ordre dans les représentations symboliques que nous en avons. D’après Durkheim, la raison conduit à un « désenchantement du monde ». Elle fait partie du domaine de l’esprit alors que la religion appartient au domaine des sentiments.
La raison s’oppose donc à la religion qui, par définition, est un ensemble de croyances. Chacune de

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premiums de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en souscrivant à un accès payant.

Catégories les plus populaires