Philosophie: Dissertations Commentaires Français: Commentaires

Pour bien penser faut-il ne rien aimer ?

Je suis élève de terminale ES et pour cette copie le professeur a mis un 15/20. Commentaire du professeur : «La question est bien comprise, certains développements sont très explicites. Le devoir aurait pu être plus long, mais l'analyse est réalisée et bien construite.»

Dernière mise à jour : 16/03/2021 • Proposé par: pisho (élève) •

On connaît tous le principe qui dit que l'amour fait faire des folies. Par amour pour quelqu'un ou quelque chose, nous sommes capable d'accomplir des choses irrationnelles. Par exemple, un homme amoureux céderait aux caprices de celle qu'il aime, comme le fit Don Guritan pour la reine dans la pièce de théâtre "Ruy Blas" de V.Hugo. Ou bien, un homme gourmand de sucre deviendrait diabétique. Donc par plaisir il s'auto-détruirait. Ces exemples nous amènent à la question : " Pour bien penser faut-il ne rien aimer ?" Cette question sous-entend le problème du corps et de l'esprit ou autrement dit les sentiments sont-ils une limite à la raison.

On dit souvent que l'amour rend aveugle. Quelqu'un d'amoureux ne voit pas les défauts de l'autre. On a tendance à idéaliser l'être aimé. Stendhal lui parlait de cristallisation. L'amour pour quelqu'un développe en nous une sorte d'autisme. On se trouve dans une sorte de bulle imaginaire ou l'opinion des autres ne nous pas. On perd en quelque sorte notre capacité de raisonnement puisqu'on est subjugué par notre amour. On se construit un rêve avec la personne qu'on aime dans lequel on se plait et dans lequel on aimerait rester. Cet autisme nous empêche donc de raisonner convenablement car sur ce principe on ne voit que ce que l'on veut voir. Donc de ce point de vue effectivement, on pourrait penser que mieux vaut de ne pas aimer pour bien penser.
Aimer c'est aussi un sentiment. Il rejoint la notion de plaisir et de désir. Ces trois sentiments ne sont pas incompatibles car par définition ils sont complémentaires. Aimer c'est aussi le désir et le désir implique le plaisir et les excès. Mon exemple de l'homme qui néglige sa santé par amour pour le sucre le prouve. Une femme qui aime les bijoux a du plaisir à les porter et son seul désir est d'en avoir de plus en plus, d'où ma notion d'excès. Pour satisfaire nos désirs on n'utilise ni réflexion ni modération. On peut dire que le corps gène l'esprit dans sa recherche de la raison et de la vérité.
Mais est-ce la même chose pour tous les cas? Les sentiments ne pourraient-ils pas aussi permettre de bien penser? Il y a aussi la curiosité, la détermination, la volonté et l'amour c'est aussi le dévouement et la passion. Ces sentiments là ne sont pas incompatibles avec la raison et la recherche de la sagesse. Ils sont même nécessaires. Raisonner c'est aussi la recherche personnelle et l'esprit critique. La passion a aussi un rôle à jouer dans cette quête. Hegel a dit : " rien de grand dans ce monde ne s'est fait sans passion".

Il ya donc 2 façons de considérer les sentiments mais ils ont quand même leurs importances. Quelqu'un qui n'éprouverait aucun sentiment aurait perdu son humanité. Pour bien penser les sentiments doivent être présents. Ceux qui ont accompli de grandes choses dans leur vie n'avaient pas mis de côté leurs sentiments. Par exemple il ya une phrase qui reflète un sentiment dans le discours de Martin Luther King : I have a dream. Il prônait l'égalité et l'espoir non pas par amour aveugle mais par passion. Celle là même qui pousse à vouloir comprendre et consacrer sa vie dans un but. Par notre passion et notre amour on se créer un but à accomplir.
Bien penser signifie aussi devenir autonome. Les préjugés et les opinions des gens ne doivent pas nous influencer. Il faut créer notre propre jugement et notre propre et notre propre vision avec nos propres recherches. C'est à dire que pour bien penser il faut aimer le faire. Nous arrivons donc a un paradoxe : Si il faut aimer pour raisonner et comme aimer implique les sentiments alors la raison puis la recherche de la sagesse se créer grâce aux sentiments. Donc quelque part l'esprit a aussi besoin du corps pour atteindre la raison. L'esprit ne peut s'élever vers la raison que s'il est en osmose avec son corps.
On rejoint donc là, la pensée de la philosophie. Le but de la philosophie est de raisonner pour pouvoir atteindre la sagesse même si c'est un but intouchable. Il faut faire abstraction des autres et des préjugés et s'avoir contrôler ses émotions et ses sentiments pour raisonner sur la vie et le monde afin de libérer son esprit et de l'élever vers la sagesse. Cela répond à la question de savoir pourquoi cherche t-on a raisonner et d'où vient ce besoin et ce désir de comprendre le monde qui nous entoure. On cherche à bien penser pôur se rapprocher de la sagesse. Puisque la raison est dû au contrôle des émotions et à la réflexion. Alors on peut dire que les vertus humaines sont liées à la raison.

En conclusion, pour bien penser il faut contrôler ses émotions et ses sentiments pour pouvoir réfléchir. Il ne faut pas se laisser aveugler et contrôler par eux, mais s'appuyer sur eux. L'amour doit être passion pour impliquer la réflexion et la raison, ce qui équivaut à bien penser.