Faut-il renoncer à faire du travail une valeur ?

Plan détaillé d'un élève en trois parties:
I. Il ne faut pas renoncer à faire du travail une valeur,
II. Il faut renoncer à faire du travail une valeur en soi,
III. Il faut renoncer à faire du travail productif, non pas du travail créateur, une valeur.
Note obtenue : 13/20 (la meilleur note de sa classe).

Dernière mise à jour : 26/04/2021 • Proposé par: titeninou (élève) •

Introduction

Étymologie du mot travail. Définir les termes tels que "travail , valeur...", sachant qu'il est indispensable de distinguer valeur relative et valeur absolue, celle des fins en soi. Sous quelle forme le travail peut-il conserver une certaine valeur ?

I. Il ne faut pas renoncer à faire du travail une valeur

a) le travail a une valeur sociale

Le travail conduit à l'estime de soi (Kant définit le travail comme l'effort et la peine qui l'accompagnent et qui semble avoir été voulu par la nature comme un moyen d'être auteur de ses succès.).

Le plaisir du travail (Freud / Nietzsche). L'activité professionnelle procure une satisfaction personnelle quand elle est bien choisie.

b) le travail contribue à la réalisation de l'humanité

Le travail se distingue de l'activité animale dans la mesure où celui-ci ne produit que "sous l'empire du besoin physique immédiat" (exemple de Marx avec le texte sur l'abeille et l'architecte)

Le travail humain est une activité consciente et intelligente dans la mesure où il implique la compréhension des lois de la nature qu'il reproduit (exemple de l'artiste peintre).

Le travail extériorise l'individualité de l'individu mais aussi son essence sociale.

II. Il faut renoncer à faire du travail une valeur en soi

Le travail à valeur marchande

a) Marx observe que la positivité du travail dans lequel l'Homme se réalise, se transforme en négativité avec l'apparition du monde des marchandises , du salariat qui ouvre l'ère du travail aliéné. Véritable exploitation capitaliste à l'époque de Marx.

b) Glorification du travail qui tend puissamment à entraver le développement de la raison et des désirs car il consume une importante quantité de force nerveuse

III. Il faut renoncer à faire du travail productif, non pas du travail créateur, une valeur

a) Hegel nomme "esclave" la conscience qui n'a pas encore conquis sa véritable humanité mais reste enfermé dans son attachement à la vie et donc de la peur de la mort. Mais en travaillant pour lui l'esclave domine la nature et lui fait trouver une existence pour soi.
Le travail est auto créateur puisqu'il crée l'humanité du travailleur

b) Production de soi

c) Hannah Arendt refuse de faire du travail une valeur supérieure