La recherche du bonheur conduit-elle à désirer vivre éternellement ?

Une copie entièrement retranscrite d'une élève de terminale en voie générale. Note obtenue : 17/20. Commentaire général du correcteur: "L'argumentation est construite et centrée sur le sujet. Vous auriez pu approfondir l'analyse du rapport entre religion et désir de vivre éternellement. Attention, ne cherchez pas à réutiliser l'intégralité du cours. C'est un très bon devoir tant pour le contenu que pour la qualité de la rédaction."

Dernière mise à jour : 02/10/2022 • Proposé par: Anaïs (élève)

Chacun a déjà souhaité accéder au bonheur pour goûter à cette euphorie ou voulu être immortel pour fuir et dépasser la peur de la mort par exemple. On peut alors penser que la recherche du bonheur semble nous guider à agir d’une certaine manière durant notre existence. Si bien que pour trouver ce bonheur et pouvoir s’en délecter à son paroxysme, il faudrait pouvoir profiter d’un temps infini, ou d’une existence humaine sans petitesse. La recherche du bonheur apparaît donc intimement liée à un désir d’immortalité pour l’homme, c’est-à-dire souhaiter pour soi la réalisation d’une vie qui ne cesserait d’exister. Pourtant, si cette recherche ne cesse d’échouer, l’homme désespéré pourrait alors seulement aspirer à sa condition d’être mortel, voire même serait résolu de vouloir écourter la durée de son existence malheureuse. Ainsi la recherche du bonheur semble être à la fois la source du désir d’immortalité chez l’homme et ce qui peut l’en éloigner.

La recherche du bonheur conduit-elle à désirer vivre éternellement ou bien au contraire achemine-t-elle l’homme à jouir de sa finitude ? Ce qui est en jeu ici, ce sont les conséquences de cet idéal d’un état durable et complet de satisfaction sur l’existence humaine et donc sur le rapport de l’homme à sa condition mortelle. Le bonheur mène-t-il vers le souhait d’une immortalité ou est-il l’instrument d’acceptation de sa finitude ? Dans un premier temps, il s’agira d’examiner les raisons de la recherche du bonheur qui tentent les hommes de vouloir vivre éternellement. Il faudra ensuite, dans un deuxième temps, identifier les causes qui provoquent une altération de ce désir et qui permettent aux hommes d’accepter leur condition d’être mortel. Enfin, dans un dernier temps, il faudra se demander à quels risques les hommes peuvent désirer vivre éternellement.

I. La recherche du bonheur donne une motivation à désirer vivre éternellement

a) Fuir la conscience de la finitude

Tout d’abord, la recherche du bonheur, entendue comme l’action de chercher l’état de satisfaction complète caractérisé par sa stabilité et sa durabilité, permet de conduire l’homme à désirer vivre éternellement grâce la conscience (faculté d'adaptation au réel) de la finitude. En effet, lorsqu’on est un être pourvu de pensées et d’une conscience et qu’on est dans le temps, on peut alors exister d’une certaine manière dans le passé et dans l’avenir : « [i]un présent relatif au passé, la mémoire, […] un présent relatif à l’a

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premium de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en obtenant un accès payant.