Peut-on obéir aux lois sans renoncer à sa liberté ?

Copie de bac retranscrite par une élève de terminale en voie générale. Note obtenue: 16/20.

Dernière mise à jour : 09/04/2022 • Proposé par: julien (élève)

Depuis l’Antiquité, les sociétés de notre monde s'organisent autour de textes, de formules ou encore de règles de conduite appelées lois. Ces lois permettent de codifier, d'encadrer toutes choses, toutes actions. Mais certains états du XXe siècle comme l'URSS de Staline, l'Allemagne de Hitler, l’Italie de Mussolini, l’Espagne de Franco ou plus actuel encore, la Corée du Nord de Kim Jong-un, sont sous l'emprise de dictateurs. De ce fait, ils sont régis par des lois très dures qui répriment gravement les libertés de tout à chacun. Certes tous les états et sociétés ne sont pas comme ça, mais ces extrêmes nous poussent à nous poser une question: peut-on obéir aux lois sans renoncer à sa liberté ?

La notion de loi représente le cadre, les règles fixées par un état dans une société. Et la notion de liberté est le fait de pouvoir agir de son propre chef sans contraintes, être autonome. D'un côté, on peut se dire que le rôle des lois est de nous guider dans notre vie en société. Ce qui a pour effet de nous empêcher de sortir des règles en dehors des lois, et donc restreindre nos libertés. D'un autre côté, on peut également se dire qu'en obéissant aux lois, on profite pleinement de nos libertés. Pour répondre à ces interrogations, nous verrons dans un premier temps qu'une loi limite forcément les libertés. Dans un second temps nous verrons une société où les lois sont absentes ne peut garantir la liberté, et pour finir nous nous verrons que la liberté demande d'être limitée pour exister.

I. Une loi limite forcément les libertés

La loi rime souvent avec obligation. Elle nous oblige de faire ceci ou cela, elle nous contraint de faire ce que nous ne voulons pas faire ou elle nous arrête de faire ce que nous voulons faire. Elle nous indique ce qu’il faut faire, ce que nous devons faire. Car, à la différence de la loi naturelle qui nous dit ce qui est où les choses telles qu’elles sont, la loi juridique nous dit ce qui doit être. Or ce qui doit être n’est pas toujours ce qui est, c’est-à-dire que les choses ne sont pas chaque fois telles qu’elles devraient être justement. Par conséquent, la loi nous oblige par des règles obligatoires et contraignantes de faire ce qu’on devrait faire et nous interdit sous la menace des sanctions de faire certaines choses qu’on ne devrait pas faire. La loi est ainsi prescriptive. Elle prescrit la conduite à suivre et celle à ne pas suivre. La loi nous oblige, par exemple, de s’arrêter devant un feu rouge et d’attendre que

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premium de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en obtenant un accès payant.