La justice suppose-t-elle l'égalité ?

Dissertation entièrement rédigée en trois parties :
I. Oui, la justice suppose l’égalité,
II. Non, la justice ne suppose pas nécessairement l’égalité stricte
III. La justice implique fondamentalement le principe de l’égale liberté des hommes

Dernière mise à jour : 15/09/2021 • Proposé par: leas (élève) •

Si l’on définit simplement la justice comme conformité au droit, et si l’on ne prend en considération que le droit positif, alors la justice peut être inégalitaire, au sens où certaines lois positives opèrent ou ont opéré des discriminations. Des lois racistes ou antisémites ont ainsi été promulguées dans l’histoire. Mais ces lois ont pu, historiquement d’ailleurs, être combattues et remises en question au nom d’une exigence et d’un idéal de justice.

Il importe donc ici de dépasser le point de vue historique pour interroger l’idée même de justice. La question est de savoir si la justice implique nécessairement, et dans sa notion même, le principe d’égalité. Il convient donc de mettre en évidence la possibilité de ce lien, mais aussi d’interroger ce principe d’égalité: celle-ci doit-elle toujours être comprise en un sens strict (le même pour tous)? Ou faut-il concevoir une égalité proportionnelle? On parle en effet parfois de « juste proportion ». Si tel est le cas, encore faut-il examiner la pertinence et les limites du champ d’action de cette égalité proportionnelle.

I. Oui, la justice suppose l’égalité

A- La justice se caractérise par une exigence d’égalité

L’exigence d’égalité impliquée par la justice apparaît aussi bien du point de vue de la justice légale que de celui de la justice morale. Certes, ces deux domaines de la justice ne se recoupent pas totalement. Dans les deux cas, la justice implique l’idée de conformité à une règle ou à une loi; mais la justice morale est plus exigeante non seulement parce que son champ d’extension est plus important, mais encore parce qu’elle ne se contente pas de la conformité extérieure de l’action. Elle demande encore la pureté de l’intention qui y préside.

Néanmoins, dans les deux cas, l’exigence d’égalité transparaît avec la même intensité: un précepte moral affirme en effet que l’on doit traiter autrui « comme soi-même ». Par ailleurs, les multiples luttes menées contre les discriminations politiques trahissent l’exigence d’égalité impliquée dans l’exigence de justice. Cette exigence d’égalité peut notamment se lire dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793, ou l’égalité est posée comme principe premier, avant même la liberté.

B- L’universalité de la loi

En outre, l’idée même de loi suppose l’universalité, et donc, en un sens, l’égalité. L’utilisation du terme de « loi », dans le domaine juridique et politique, sous-entend une référence au modèle de l

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premiums de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en souscrivant à un accès payant.

Catégories les plus populaires