Que vaut l’opposition du travail manuel et du travail intellectuel ?

Voici une dissertation que j'ai faite au début d'année , elle est entièrement rédigé et j'ai obtenue 15/20.

Dernière mise à jour : 15/09/2021 • Proposé par: mathieuL (élève) •

Rousseau a écrit que l’Homme, à l’état de nature n’est autre qu’un « animal stupide et borné », agissant uniquement pour son mieux être personnel. Puis l’Homme a été « dénaturalisé » et humanisé par son entrée en société. Il a appris à intégrer un groupe, joindre ses efforts à ceux des autres dans un but commun : celui de vivre au mieux. Et l’on put assister, comme on le peut encore de nos jours, à l’alacrité avec laquelle les Hommes s’accordèrent. Cette société d’égalité des chances, de liberté, certains la pensèrent, d’autres la façonnèrent par la sueur de leur front. Et dans ce combat naissait la notion de travil. Travail intellectuel réservé aux « maîtres » comme l’affirmait Aristote ? Travail manuel, donne des esclaves athéniens ? La distinction longtemps entretenue entre « travail intellectuel » et « travail manuel » ne peut-elle pas avec le temps et le progrès laisser place à une relation d’interdépendance ?

Dans un premier temps, nous étudierons les facteurs visant à la disjonction entre ces deux notions. Dans un second temps, nous constaterons cependant que le travail intellectuel est souvent à même de rejoindre le travail manuel et vice-versa. Enfin, nous achèverons sur le fait que, tel qu’il soit, le travail intellectuel est souvent à même de rejoindre le travail manuel .

I) les facteurs visant à la disjonction entre ces deux notions:

La société athénienne du V ème siècle avant Jésus-Christ, première démocratie, est particulièrement définitoire d’une opposition entre travail manuel et travail intellectuel. Commençons par le travail manuel, Aristote le disait réservé aux esclaves car il le trouvait éreintant et dégradant. A contrario, le travail intellectuel, travail de l’esprit, n’était accordé qu’aux maîtres, libérés de toute tâche manuelle, ils exerçaient à loisir leurs pensées philosophiques à l’Agora ou autres places publiques. Plus qu’une distinction entre deux termes, à savoir « travail manuel » et « travail intellectuel », c’était un combat entre deux classes, le « classe dominante », les « maîtres », et la « classe dominée », les « esclaves ». l’opposition était palpable.

Mais se référer au V ème siècle est remonter bien loin pour cette tension. L’on pourrait croire que cette vision binaire du travail aurait évolué avec le temps, après tout, nous sommes bien passés du commerce d’Hommes au commerce d’informations ! La vision communiste telle que l’avait Marx et

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premiums de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en souscrivant à un accès payant.

Catégories les plus populaires