Philosophie: Dissertations Commentaires Français: Commentaires

Combattre l'injustice, n'est-ce pas respecter le droit ?

Fait en terminale S, c'est mon sujet entier et il m'a valu un 12. Je signale cependant que le prof m'a dit que la conclusion ne collait pas avec l'idée que je défend dans mon développement.

Dernière mise à jour : 16/03/2021 • Proposé par: tachvador86 (élève) •

La justice peut être définie sous deux angles, en tant que vertu morale et en tant qu'institution alors on peut se demander ce que l'on définit comme injustice. Selon le dictionnaire c'est le fait de ne pas respecter le principe d'équité et de droit. Ainsi en combattant l'injustice ne nous battons nous pas par la même occasion pour le droit? Nous allons d'abord voir comment le fait de combattre l'injustice peut être contraire à toute notion de droit. Ensuite nous verrons s'il n'est pas possible que le combat contre l'injustice soit avant tout un combat pour le respect du droit. Puis enfin nous nous demanderons si le sens de justice est vraiment universel et ainsi égal en toute circonstance.

Pour combattre l'injustice certains n'hésitent pas à user de moyens plus ou moins légaux, Le tout est de voir ce que l'on considère comme injustice et comment on compte la combattre. Certains font leur propre justice et bien sûr cela peut dégénérer. Certaines mafias ont leur propre système de règlement de compte et les résultats aboutissent à tout ce qu'il y a de plus discutable en matière de justice. Le tout est de savoir le comment et le pourquoi de l'affaire. Cependant il est à noter que malgré tout la « loi » de la rue peut parfois être plus juste que celle en vigueur à l'échelle nationale. Même si la manière de faire est contraire aux lois nationales le résultat est tout de même plus juste. On peut se rappeler qu'aux Etats-unis des lois de ségrégation raciale avaient été mises en places. Ces lois étaient injustes et comme la justice était elle-même du côté « injuste » on ne pouvait combattre celle-ci que par soi-même, on était mieux servi par soi-même en l'occurrence. On peut ainsi combattre l'injustice sans respecter le droit. On peut commettre une infraction qui aille dans le sens de plus de justice (dans le cas de la ségrégation la seule faute était d'être noir d'où l'absurdité de cette loi). Se référer à une plus haute instance permet d'équilibrer la balance entre torts et punitions en général. En réalité même dans un tribunal il peut y avoir des injustices. Des innocents peuvent être inculpés, des coupables libérés, des juges soudoyés, il y a maintes et maintes façons de détourner la justice au profit de tout un chacun. Même dans les services judiciaires on essaie de choisir un jury qui est le plus à même d'appuyer les peines que l'on souhaite voir appliquer au coupable. Alors même dans un tribunal combattre l'injustice peut revenir à se trouver contre le droit. Certains droits universels comme le droits à l'égalité des hommes à leur naissance sont d'ailleurs bafoués dans de nombreux cas. Par exemple, dans des pays arabes comme l'Arabie Saoudite les femmes naissent et demeurent inférieures en droits aux hommes. Dans de tel pays se battre contre ce que nous pouvons considérer être une injustice revient à se dresser contre les lois et droits en vigueur dans le pays.

Dans de nombreux cas, il semble que combattre l'injustice revient à se dresser contre les lois et droits en vigueur mais normalement en démocratie les lois sont le reflet de ce que souhaite le peuple alors y combattre l'injustice reviendrait alors à honorer ces droits.

La justice exige le respect du droit et de l'équité par conséquent on pourrait considérer que se battre pour cette cause implique de se battre pour ce qui en découle, c'est-à-dire le droit et l'équité. On pourrait ainsi dire que l'on respecte le droit en combattant ce qui est injuste. D'ailleurs le système pénal a été fait pour combattre toutes les injustices et quoi de mieux que celui pour faire respecter le droit!? Par exemple, si quelqu'un me vole ma voiture j'ai le droit de réclamer justice. En portant plainte j'obtiendrai l'appui de la justice pour qu'on me rende ma voiture. La loi sert à rendre légal ce qui est légitime (ou illégal ce qui est illégitime). La loi couchera sur papier le fait que telle maison ou tel objet m'appartienne. Certains droits plus abstraits sont aussi défendus par ces lois comme le droit au bonheur, ou à l'égalité des chances. On retrouve dans de nombreux ouvrages ou contes populaires des héros qui luttent contre l'injustice qui atteint les plus faibles. Des héros tel que Robin des bois ou encore Batman servent à laisser croire à ceux qui en ont besoin qu'il y a des personnes pour les aider dans leur situation aussi injuste soit elle. Ce qui montre que dans les esprits combattre l'injustice est synonyme de respect des droits de chacun. Ces héros populaires sont des justiciers qui représentent ce que devrait leur apporter le système pénal, justice pour tous. C'est ce que tous recherchent dans la justice. C'est pour cela que l'on se tourne vers les autorités concernées lorsqu'on a un souci au lieu de se faire justice soi-même (dans la majorité des cas). On se réfère aux plus hautes instances dans l'espoir qu'elles rétablissent la justice. Bien sûr pour être équitable les lois doivent pouvoir s'accommoder à la situation de chacun, ce n'est pas seulement une application de lois écrites. Quelqu'un qui est jugé pour vol alors qu'il le faisait pour une raison « bonne » raison (nourriture pour vivre par exemple) ne peut pas être sanctionné de la même manière que l'enfant bourgeois qui le fît pour le plaisir. D'ailleurs le symbole de la justice est la balance, ce qui montre qu'on soupèse chaque élément pour aboutir à un verdict le plus juste qui soit.

Mais à voir les différents travers qui atteignent la justice on peut s'interroger sur la base même de celle-ci. La justice est-elle universelle, peut-on vraiment s'y fier?

Qu'est ce qu'on peut considérer comme juste et injuste? Ce qui peut sembler juste dans certains cas peut devenir totalement injuste dans d'autres. Ainsi on ne peut considérer que la justice est universelle, alors comment définir ce qu'elle défend vraiment? La justice en tant que vertu découle du jugement de chacun, on peut considérer quelque chose d'injuste selon son point de vue mais selon l'avis d'une autre personne cette même chose peut sembler juste. C'est pour cela qu'il ne faut pas se faire justice soi-même car un simple avis personnel peut être erroné. En tant qu'institution, elle est sensée mettre tous les citoyens sur un rang d'égalité et les décisions prises dans un tribunal se doivent d'être équitable. Mais même là on se rend compte qu'à chaque cas il y a une justice différente. Cela dépend du juge, des jurés, du climat du pays (par exemple pendant les présidentielles, on peut à travers de situations de la vie courante proposer des modifications de la loi), etc. Par exemple, la peine de mort fut abolie en France en 1981, suite à un changement de majorité politique. Ainsi, ce qui était légal auparavant devient illégal et injuste. De même la peine de mort est légale dans certains états des USA et illégale dans d'autres. En franchissant la frontière entre deux états on change de législation et la justice n'y est pas rendue de la même manière. Si à quelques kilomètres d'écart la justice n'est déjà plus la même comment peut-on espérer qu'elle soit universelle?

Nous avons vu précédemment comment le fait de combattre l'injustice peut se rattacher ou non au respect des droits. Et au final nous en avons conclu que comme le rappelle la définition du dictionnaire, la justice fait respecter le droit et l'égalité et que par conséquent il est logique de penser que combattre l'injustice revient à se battre pour ses valeurs. Ainsi se battre contre l'injustice revient à se battre et à respecter le droit. De tous temps d'ailleurs des hommes se dressèrent pour que cesse l'injustice. Des grands hommes comme Luther King ou encore John Brown marquèrent les esprits mais de nombreux inconnus, des gens comme vous et moi oeuvrent depuis toujours pour la même cause à leur mesure. Ces hommes ont contribué par leurs combats contre l'injustice à faire modifier les lois de leur pays et à y améliorer les conditions de vie.