Philosophie: Dissertations Commentaires Français: Commentaires

De quelle vérité l'opinion est-elle capable ?

Ceci est un DM que j'ai fait moi-même.

Dernière mise à jour : 16/03/2021 • Proposé par: nourson17 (élève) •

« A chacun son opinion » on a besoin de celle-ci pour s’exprimer et chaque personne la possède. En démocratie, on parle du droit d’avoir son opinion, chacun est alors libre de s’exprimer, ce qui est meilleur puisqu’il y a ainsi plusieurs possibilités et avis.

Tout d’abord, la vérité concerne les jugements, et il y a vérité quand le jugement est en accord avec la réalité, que celle-ci est distinguée comme concernant un objet. Ainsi, on peut qualifier un objet de vrai ou de faux mais c’est le jugement que l’on se fait de cet objet qui est vrai ou faux, car en effet on ne peut pas dire qu’un objet n’est pas réel. Cela est venu par extension d’attribuer le vrai du faux à des objets et quand on le fait ce sont toujours sur des idées, sur l’intention ou sur le jugement de quelqu’un. Ensuite l’opinion est une croyance, un jugement qu’une personne forme ou adopte sur un objet. De même qu’il peut être partagé, voir même constituer l’opinion publique. De plus, le terme de capable est pris ici dans le sens de capacité à et de pouvoir de.
« De quelle vérité l’opinion est-elle capable ? » La réponse la plus évidente à cette question serait que l’opinion n’est capable d’aucune vérité. En effet, la vérité est objective alors que l’opinion est plus subjective, de même que chacun a son opinion alors que la vérité est universelle. Alors est-ce que l’opinion est-elle capable d’une certaine part de vérité ? Sinon cela voudrait-il dire qu’il y a plusieurs formes de vérités ? Et est-ce qu’il existe un critère fiable pour affirmer la vérité d’une proposition ?

L’opinion est capable d’une certaine vérité. En effet, chacun a son opinion, cela ne se discute pas puisque cela est personnel, ainsi on peut supposer que la vérité peut aussi être personnelle et que, de cette façon, chacun a sa propre vérité, comme on peut avoir nos propres croyances et jugements, ainsi que notre propre façon de penser. On peut donc dire qu’elle est relative à chaque personne, mais elle ne peut pas être dotée d’une certitude puisque celle-ci n’est pas universelle. Une personne peut être d’accord avec une autre, mais une personne peut aussi penser l’inverse d’une autre. Ainsi on peut penser que cela est aléatoire, tout comme on peut changer d’avis ou être persuader de quelque chose et le faire partager à d’autres qui comprendront.
L’opinion offre de cette façon une multitude de possibilités, ce qui laisse place à une vérité que l’on peut qualifier d’ouverte, puisqu’elle ne se restreint pas à une seule. Les possibilités libèrent et ne ferment pas l’esprit comme l’affirme Russel dans « Problèmes de philosophie ». En effet pour lui la philosophie est un esprit anti-dogmatique, toute conception et doctrine qui prétend qu’il y a une vérité unique est un esprit de fermeture. Ainsi les possibilités sont considérées comme libératrices, offrant de cette façon plusieurs opinions, en dehors des préjugés et des clichés répétés. On peut ainsi relier l’opinion à la philosophie qui est une démarche ouverte à toutes les possibilités.
De même que chacun a son opinion de voir, et c’est en écoutant les autres qu’on ouvre son esprit, à mieux comprendre ce qui nous entoure, de nous donner des idées sur certaines choses, autres que ce que l’on aurait pu penser nous même.
Ainsi l’opinion reliée à cette vérité est personnelle, et peut être partagé par d’autres mais ne sera pas considéré comme universelle, puisqu’il y aura toujours des gens qui ne penseront pas de la même manière, ce qui forme de cette façon la diversité, les possibilités et les choix. Désormais on peut choisir entre partager une opinion avec sa vérité ou bien faire son propre opinion avec sa propre vérité personnelle.

Mais en considérant la vérité comme universelle, l’opinion ne peut pas être capable de vérité. En effet, une personne ne peut pas forcément avoir toujours raison, et son opinion peut ainsi être faux, c’est à dire qu’il ne serait pas en accord avec la réalité. Mais d’une certaine manière, sauf selon des critères particuliers, on ne peut pas dire qu’une opinion est plus juste qu’une autre.
De même que l’opinion des personnes est très influençable. En effet on est entouré de préjugés, ce qui enlève la fiabilité de sa propre opinion, et c’est ce qu’affirme Platon quand il parle de guerre contre l’opinion où les gens se laissent avoir par celle-ci puisqu’elle est facile à influencer. Ainsi, il y a une vérité mais on peut l’acquérir que si on se détache de l’opinion, de cette façon aucun mauvais préjugé ne peut être exercé sur celle-ci. De même que pour lui, la véritable ignorance n’est pas de ne pas savoir, mais de croire que l’on sait, d’une certaine manière cela voudrait dire que l’on se ment à nous même, on croit connaître la vérité alors qu’il n’en ai rien.
De même que l’opinion peut avoir un certain statut dans un domaine et ne pas en avoir dans un autre. En effet en science il ne peut y avoir qu’un seul résultat, c’est à dire qu’une seule opinion peut être juste et ainsi être considéré comme l’unique vérité. Tandis qu’en politique par exemple, l’opinion diversifiée est une bonne chose, puisque l’on a besoin de ces possibilités pour avancer et ainsi avoir plusieurs avis.
Enfin, on peut dire que l’opinion peut servir de critique de la vérité. En effet, le regard des autres sur quelque chose est important et avoir plusieurs avis nous donne la possibilité de faire notre propre opinion de ce qui est juste, beau ou mauvais. La vérité n’est pas la même pour tous puisque chaque personne perçoit la réalité de différentes manières. Ainsi on peut dire qu’il n’existe même pas de critère fiable pour affirmer la vérité d’une proposition, tout comme il ne peut pas y en avoir pour définir le beau.

En conclusion, nous pouvons dire que l’opinion est capable d’une certaine part de vérité, différente de celle qui est universelle, mais elle ne peut pas être considérée comme une erreur de jugement car elle contient aussi sa propre vérité, unique à chaque personne. Ainsi elle n’est pas la même pour tout le monde mais cela ne veut pas dire qu’un jugement est faux par rapport à un autre.