Le désir fait-il le malheur de l'Homme ?

Ceci est ma dissertation. Note obtenue 13. Elle est complètement rédigée et pas trop longue (4pages).

Dernière mise à jour : 15/09/2021 • Proposé par: petit_ours (élève) •

Introduction

Nous allons tout d'abord définir le mot désir : Le désir est une tendance à vouloir un objet, une personne. L'objet peut être soit réel soit imaginé par le sujet. Le désir n’est pas simplement un simple besoin mais il n’est pas non plus une nécessité. Le désir est un simple produit de l’imagination et la cause, le motif du désir viens d’un manque. Nous désirons uniquement ce que l’on ne possède pas
Nous pouvons donc nous demander si le désir viens d’un manque qui engendrerait uniquement la souffrance et le malheur de l’homme ou si au contraire le désir serait à la base du dynamisme de l’homme.

Première partie

Platon « quiconque éprouve le désir de quelque chose, désire ce dont il ne dispose pas et ce qui n’est pas présent ; et ce qu’il n’a pas, ce qu’il n’est pas lui-même ce dont il manque, tel est le genre de choses vers quoi vont son désir et son amour
Nous constatons que selon Platon le désir est fondé sur le manque, par exemple je désir manger du chocolat je réalise mon « désir » je mange le chocolat alors pendant un bref instant j’ai de la satisfaction mais de nouveau un désir, un manque s’installe en moi : quand on satisfait un manque, on en crée un nouveau aussitôt.
Le désir n’obtient donc jamais satisfaction suffisante.
Nous pouvons alors constater que le désir apporte plus d’insatisfaction que de satisfaction car en reprenant l’exemple du chocolat durant le moment ou j’ai tant désirer en manger j’étais insatisfait et lorsque j’ai pu en manger une nouvelle insatisfaction c’est créée due à mon nouveau manque.
Il y a donc une disproportion entre le désir que l’on avait de l’objet et la mince satisfaction que l’on obtient quand le désir est réalisé.
Donc selon Platon la cause du désir et la souffrance d’un manque mais le désir va aussi engendrer une souffrance par sont insatisfaction permanent.
La conception du désir qui viens d’un manque montre la différence entre le désir et la volonté.
La volonté viens d’une détermination du sujet c’est « moi-même « qui a l’intention de manger du chocolat cependant si j’en ai pas tant pis je n’éprouve peut d’insatisfaction car je ne l’ai pas désiré je seulement eu envie d’en manger. La volonté marque l’indépendance contrairement au désir ou nous somme dépendant car si j’ai pas de chocolat et que j’en ai désiré je ne pourrai en manger mais je serai tout autant voir plus désireux d’en avoir. L’homme subit le désir.
Cependant le désir est toujours orienté vers le futur,

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premiums de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en souscrivant à un accès payant.

Catégories les plus populaires