Philosophie: Dissertations Commentaires Français: Commentaires

A quoi sert l'esprit critique ?

Copie d'une première dissertation philosophique, d'une élève de Terminale ES. En deux parties : I. L'esprit critique mène parfois à la vérité, II. Dans certains cas l'esprit critique mène à la vérité, mais cela n'est pas toujours véridique

Dernière mise à jour : 16/03/2021 • Proposé par: RomancexFame (élève) •

Le mot « esprit » révèle un trait de caractère ancré en l'homme ; quant au mot « critique » il vient du mot « kritikos » qui veut dire « capable de juger, de discerner ». Ainsi, « l'esprit critique » relève du fait de la capacité de l'homme à juger des faits, de discerner le vrai du faux, le bien du mal ; en accord avec sa personnalité. La philosophie étant la recherche du vrai, il en devient fondamental d'avoir connaissance de la nature de l'esprit critique, afin de l'aborder. A quoi sert-il ? Mène-t-il vraiment à la vérité ?

Tout d'abord, nous pouvons penser que l'esprit critique mène parfois à la vérité.
En effet, nous constatons de la part des Hommes une certaine soif de connaissance. Ainsi, les Hommes bien que positionnant tout d'abord leur connaissance sur des faits non-avérés, vont grâce à leur sens critique vouloir démontrer leur dire par une démonstration concrète est ainsi aboutir à la vérité. De ce fait, la célèbre citation de Descartes « Je pense donc je suis » découle d'une succession d'idée de la part de ce dernier, qu'il énonce dans le Discours de la méthode: « Je pris garde que, pendant que je voulais ainsi penser que tout était faux, il fallait nécessairement que moi, qui le pensait, fusse quelque chose. Et remarquant que cette vérité: Je pense donc je suis, était si ferme et si assuré que toutes les plus extravagantes suppositions des sceptiques ne pouvaient l'ébranler ». Ainsi, Descartes par une volonté de démontrer ce qui était faux, va dès lors démontrer une vérité certaine car on peut douter de ce qui nous entoure, de notre corps, mais, on ne peut douter de sa propre existence puisque si je doute, je ne peux pas douter que je doute, dès lors j'existe.
De plus, les Hommes se servent de leurs expériences afin d'en tirer des connaissances et ainsi avoir de quoi réfléchir et en tirer des vérités. Comme le dit Locke « l'expérience: c'est la le fondement de toutes nos connaissances », en effet les idées simples viennent de l'expérience, et elles sont ensuite comparées et combinées par l'entendement, qui produit à partir de là des idées complexes. Par exemple, l'histoire de Newton et la pomme démontre bien ce processus car d'une idée simple (voir la pomme qui tombe d'un pommier) il en déduit la loi de la Gravitation Universelle, qui produira ensuite d'autres idées plus complexes, Newton ce sert alors de son esprit critique en se posant cette question simplette « Pourquoi alors la Lune ne tombe-t-elle pas ? ». On en déduit que c'est d'une expérience que Newton tient le savoir de cette loi complexe. De plus, Magellan, nous prouve également que faire appelle à notre esprit critique, nous permet de rompre avec les croyances imposés: « L'église dit que la terre est plate, mais j'ai vu l'ombre sur la lune et j'ai plus foi en l'ombre qu'en l'église ».

Bien que, dans certains cas l'esprit critique mène à la vérité, cela n'est pas toujours véridique.
En effet, les Hommes sont soumis aux limites de ce qu'ils connaissent. De ce fait, ce qui était pris pour acquis il y a quelques siècles, prouvant que la Terre était plate, fut dès lors démontrer. Cela s'explique par le manque de connaissances et de moyen à l'époque. Ainsi, cette exemple démontre que l'esprit critique ne permet pas toujours d'aboutir à la vérité. Popper émet la notion de « falsifiabilité » qu'il décrit dans La Logique de la découverte scientifique: « Les théories ne sont donc jamais vérifiables empiriquement […]. Toutefois j'admettrai certainement qu'un système n'est empirique ou scientifique que s'il est susceptible d'être soumis à des tests expérimentaux. Ces considérations suggèrent que c'est la falsifiabilité et non la vérifiabilité d'un système qu'il faut prendre comme critère de démarcation ». Popper dénonce avec cette notion que prétendre qu'une théorie pourrait être « vérifiée », c'est croire qu'elle pourrait être vraie de manière définitive, or, pour lui, ce qui fait la spécificité des théories véritablement scientifiques, c'est au contraire qu'elles peuvent évoluer en étant confrontées à des faits qui les remettent en cause. Popper démontre alors qu'il y a beau avoir des connaissances, rien n'est acquis et dès lors rien ne peut être vérité. N'oublions pas que les Hommes n'ont pas la science infuse.
De plus, il est important de rappeler, que l'esprit des Hommes se forge grâce à l'éducation qu'ils reçoivent et des sources de connaissances dont ils disposent. Locke soulève ce fait dans Essai sur l'entendement humain: « Supposons donc qu'au commencement l'âme est ce qu'on appelle une table rase, vide de tout caractère, sans aucune idée quelle qu'elle soit. Comment vient-elle à recevoir ces idées ? D'où puise-t-elle tous ces matériaux qui sont comme le fond de tous ses raisonnements et de toutes ses connaissances ? ». Il n'y a pas pour Locke d'idées innées, qui seraient inscrites dans l'esprit humain à la naissance et qui seraient communes à tous les hommes. En effet, l'esprit des Hommes se forge par l'éducation, nous pouvons prendre comme exemple les jeunesses hitlériennes, qui ont pour visée de « bourrer » le crâne des jeunes, afin qu'ils soient maniables et que pour ces jeunes les vérités soient celles qu'on leur a inculqué et ils ne croiront qu'en elles car ils sont privés de toutes sources de connaissances extérieures. Ainsi, bien qu'ils soient dotés d'esprit critique comme chacun, ils n'en feront rien car pour eux ils possèdent déjà le savoir et la connaissance justes. De même pour les diverses sources de connaissances lors de censure, les gens n'ont accès que à ce que l'on veut bien leur montrer. Ainsi, l'accès à la connaissance est important dans l'élaboration d'un esprit critique viable.

Ainsi, l'esprit critique ne tend pas forcément à une vérité mais permet aux Hommes de constituer leur propre personnalité, leur propre pensée. La constitution de l'esprit critique passe par la connaissance et ce point n'est pas négligeable car c'est par nos connaissances que nous constituons notre être, nos centres d'intérêts, notre entourage. L'esprit critique permet la possibilité de vouloir rompre avec les croyances (quasi) collectives, mais pour cela il faut que notre démarche suive une logique cohérente. L'esprit critique, comme le dit si bien Sartre: « condamne à chaque instant à inventer l'Homme » car par cette démarche l'Homme tend vers de nouvelles libertés. Ainsi, nous pouvons nous demander si c'est l'esprit critique qui forge la liberté ou bien si c'est la connaissance qui tend vers la liberté.