Les sens ne sont-ils pas suffisants à nous fournir toutes nos connaissances ?

Correction du professeur : Dans l'introduction de la dissertation
vous devez montrer que l'on peut répondre aussi bien par oui que par non à la question pour faire apparaître le problème philosophique, avant de poser les 3 questions qui commandent les 3 parties du devoir. Le travail sur le cours est manifeste et le cours est bien utilisé. L'argumentation est parfaitement bien construite.

Dernière mise à jour : 15/09/2021 • Proposé par: chou17 (élève) •

Les sens nous apparaissent comme la fonction de notre rapport au monde la plus direct, la plus précoce et la plus universelle car c'est elle qui nous met en relation direct avec les réalités du monde qui nous entoure. Dès la naissance, nous découvrons le monde qui nous entoure de la manière la plus primitive et la plus naturelle qu'il soit, en le palpant, en le regardant, en l'écoutant... C'est cette fonction de notre esprit qui permet au monde de se présenter lui-même à nous sans que nous n'ayons rien d'autre à faire que de l'accueillir. Nous apprenons chaque jour et tirons des connaissances de nos expériences sensibles sans avoir à faire aucun effort de réflexion. La sensibilité est ainsi considérée comme une forme de réceptivité et passivité pure, elle semble être la base de nos connaissances. Mais toutes nos connaissances, absolument toutes peuvent-elles provenir des sens, certaines ne semblent-elles pas venir d'autres sources, comme l'enseignement, la réflexion, le raisonnement...? Les sens sont-ils réellement suffisants pour nous fournir toutes nos connaissances? Pour aborder cette question nous chercherons d'abord à dégager l'apport des sens dans nos connaissances et la nature de ces connaissances, puis nous verrons pourquoi les sens ne peuvent suffire à nous fournir toutes nos connaissances, enfin nous présenterons les courants philosophiques (empirisme, rationalisme) qui discutent du problème de l'origine des principes rationnels de toutes connaissances s'ils ne proviennent pas de l'expérience.

Si on considère que toute représentation présente dans notre esprit, quel que soit sa forme, son origine ou son degré de vérité soit une connaissance et qu'on considère l'usage des sens comme fonction de l'esprit nous mettant en relation directe avec les réalités du monde, il faut reconnaître qu'on peut prendre connaissance de beaucoup de chose sans en faire l'expérience sensible (on pense à ce qui s'acquiert par l'enseignement, le discours, la culture, l'échange, et à l'imagination, l'émotivité, l'affectivité...). On peut cependant soutenir que même si nous apprenons quelque chose sans en faire l'expérience sensible direct c'est tout de même par le canal des sens que nous en prenons connaissance, ils en sont la condition de possibilité en quelque sorte. Dans cette mesure toute connaissance pourrait venir des sens, passer par les sens et être fournie par les sens. Mais pour avancer dans l'examen de la question des sens à l'origine des connaissances on va

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premiums de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en souscrivant à un accès payant.

Catégories les plus populaires