Philosophie: Dissertations Commentaires Français: Commentaires

L'imagination est-elle créatrice ?

Dissertation entièrement rédigée par moi-même.
Note obtenue : 13

Dernière mise à jour : 16/03/2021 • Proposé par: Luvadea (élève) •

La pensée se déploie dans plusieurs facultés : l'intellect, la mémoire, la perception, ou encore l'imagination. Cette dernière faculté propre à l'homme, lui permet de se représenter mentalement le monde réel de manière à ce qu'il en intériorise les éléments, comme des connaissances et des souvenirs. Mais peut-on limiter l'imagination à cette seule fonction ? On place souvent l'imagination à la source de la création artistique ou de l'invention. L'imagination peut-elle alors être le moteur de la création au lieu de simplement la représenter ? Aussi on étudiera en premier temps si l'imagination peut se réduire à une simple fonction reproductrice, avant de voir si l'imagination peut être à l'origine de la création, et enfin en quoi elle est créatrice.

I L'imagination peut-elle être seulement reproduction ?

1) En effet, comme la définit Hume, l'imagination serait la capacité de créer et de combiner des images en relation avec le monde sensible en se basant sur notre perception de la réalité, les souvenirs. Elle aurait donc pour fonction de mettre en image un élément du réel, ou une expérience, alors qu'il est absent en s'alimentant dans la mémoire. À partir de là, on peut se demander ce que pourrait créer l'imagination si elle n'est que le réceptacle de nos sensations et de nos sentiments vécus, dans le seul but de s'en souvenir et de les reconnaître. Effectivement, l'imagination ne peut exister que si elle est soutenue par une expérience passée, or la création suggère du neuf, la production de ce qui n'a jamais été vu auparavant. Alors que pourrait créer l'imagination et comment ?

2) Dans cette conception-là, peut-on condamner l'imagination à reproduire le réel ? Si l'imagination n'était que reproduction mentale du réel, on pourrait alors presque considérer les humains comme des machines stockant les images du réel de manière à alimenter leurs connaissances. Connaissances sans grand intérêt si elles ne servent qu'à rester de la matière inerte. De plus, même si l'imagination ne devait que reproduire, elle est malgré tout soumise à la subjectivité du sujet. Même si ce dernier se fait une représentation fidèle d'un objet réel dans son fort intérieur, son interprétation ne sera pas la même, tout comme la description qu'il en fera à autrui. D'ailleurs, si autrui ne connaît pas l'objet en question, la description qu'on peut lui en faire peut l'amener à produire sa propre image de cet objet, même si elle est fausse, donc à créer.
L'imagination reproduit et se base certes sur le réel, mais elle ne peut pas être exclusivement destinée à cela.

Transition : Aussi, au lieu d'être reproduction du réel, l'imagination peut-elle aussi en être production ?

II Comment l'imagination peut-elle créer ?

1) Nourrie par nos souvenirs et notre personnalité, l'imagination est donc un processus conscient de mise en force d'une idée. En effet, comme le dit Kant, elle permet une sorte de synthèse de ce qui constitue notre être et nos connaissances de manière à exprimer une idée ou un idéal de la façon dont notre imagination nous aura éclairée. C'est ainsi que l'on peut mettre en parallèle la création imaginaire et la création artistique : la première constituant l'élaboration mentale de la deuxième, et le deuxième l'aboutissement matérielle, voire sensible, de la première. L'art serait une expression de l'imagination dans recherche du Beau dans le monde réel. On peut donc en déduire que c'est grâce au processus d'imagination que l'art arrivera à être, par sa définition-même, création (du Beau en l'occurrence).

2) L'imagination conçue comme génératrice de création amène aussi à repenser le monde où l'individu évolue en confrontant son imagination, connaissances, idées, personnalité, avec les éléments du réel, de manière à mieux le maîtriser comme le souligne Bachelard. Par exemple, dans le domaine de l'invention, technique ou scientifique, on peut donc parvenir à transformer des éléments du réel, ou même à en créer de nouveaux, pour la maîtrise du réel. Créer un nouveau moyen de locomotion relève d'abord d'une pensée, d'une visualisation que l'on confronte dans le monde réel grâce à l'imagination. Elle s'affirme donc comme à la source du pouvoir créatif permettant de transformer et de créer le réel grâce à sa re-création.

III L'imagination est créatrice de réel

1) L'imagination que ne se contenterait que de reproduire la réalité nierait toute création, qu'elle soit artistique, technique ou scientifique, et serait assimilée à une faculté passive sans grand intérêt, si ce n'est à représenter ce qui est absent. De plus, en niant toute réflexion innovante, le monde réel dans lequel évoluerait les individus dotés d'une imagination exclusivement reproductrice, serait privé de progrès et stagnerait dans la simple fonction de fournir aux individus de fournir aux individus des informations sans jamais qu'ils puissent en fabriquer des idées. L'évolution de l'homme démontre que son imagination ne l'a pas condamné à rester le même pendant des millénaires (contrairement aux animaux dont l'évolution est seulement biologique).

2) Ainsi, l'imagination est créatrice dans le sens où elle crée des idées, des solutions face à l'inconnu, dont l'application même revêt elle-aussi la nécessité d'imaginer les moyens de la réaliser. L'imagination crée donc dans le monde réel ce qui pourra aider l'individu à y vivre et à y s'épanouir.

Conclusion :


Savoir si l'imagination est créatrice ramène donc au problème de savoir ce qu'elle produit et comment. À partir de son lien étroit avec le réel, on a donc vu qu'elle n'était pas en effet que reproductrice du réel, mais aussi créatrice du réel. Ce qui démontre que l'imagination est un pouvoir créatif dans le sens où il synthétise le réel pour en créer un nouveau (invention) et où il peut amener à trouver comment exprimer le sensible créé par notre imagination (l'art).