Les lois s'opposent-elles toujours à la liberté ?

Un sujet donné en entraînement, en cours, dont voici le corrigé.

Dernière mise à jour : 03/01/2022 • Proposé par: yoursister (élève)

On pense habituellement que les lois civiles qui interdisent sont des limitations de notre liberté. Cependant, toutes les lois civiles sont-elles des interdictions ? Et certaines lois civiles ne protègent-elles pas notre liberté ? Par ailleurs, toutes les lois sont-elles imposées et subies ? En particulier, les lois morales ne permettent-elles pas aussi une liberté collective ? Enfin, les lois que l'on choisit soi-même ne sont-elles pas des conditions indispensables pour affirmer notre propre liberté ?

I. Les lois civiles ne s'opposent pas à toutes nos libertés

Les lois civiles sont des textes généraux qui organisent les rapports entre les membres d'une société. Elles constituent le droit positif, qui se présente, pour chacun, comme un ensemble d'interdictions et d'obligations.

a) La liberté civile contre la liberté naturelle

Les individus qui respectent le droit positif obtiennent une liberté civile, par laquelle les droits et les devoirs de chacun sont reconnus, Cette liberté civile est d'abord une limitation puisque chacun abandonne sa « liberté naturelle », afin de disposer d'une liberté encadrée par des lois civiles. Les lois civiles qui interdisent formulent des défenses pour chaque membre de la société. Elles évitent les abus et les excès de chacun, et sont aussi élaborées d'abord afin de permettre l'ordre public et la paix sociale. Selon Hobbes, dans la société civile, « chacun peut jouir en toute sécurité d'un droit limité ». Les lois civiles qui obligent, en imposant des devoirs à chaque citoyen, permettent à tous de profiter d'une liberté définie.

b) La constitution d'un Etat permise par la loi

Elles nous empêchent certes de faire ce que l'on veut, mais elles permettent aussi la constitution d'un Etat. Ces obligations civiles sont ainsi les conditions d'une construction d'un espace public, et elles sont gouvernées par un intérêt collectif. En obéissant aux lois, chacun se soumet à la volonté générale et n'obéit à personne en particulier. Et, chacun étant membre de cette collectivité, en obéissant à ces lois, chacun obéit aussi à soi-même. En respectant les lois civiles qui interdisent ou qui obligent, chacun n'est plus motivé par son seul intérêt particulier ou égoïste et participe à l'intérêt général. Si ces lois limitent la liberté individuelle, c'est pour rendre possible une liberté collective.

c) Les lois consacrent aussi des libertés

Enfin, certaines lois sont aussi des autorisati

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premium de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en obtenant un accès payant.