Une société juste peut-elle s’accommoder d’inégalités ?

Dissertation rédigée entièrement pour la prépa avec le plan suivant :
I. Si l’égalité est un facteur indispensable à la réalisation d’une société juste,
II. Les inégalités sont inhérentes à la vie en société,
III. Mais toutes les inégalités ne sont pas des injustices

Dernière mise à jour : 15/09/2021 • Proposé par: mounyae (élève) •

Avoir la chance de naitre ou non « avec une cuillère en argent dans la bouche ». Cette expression commune est très révélatrice des inégalités qui existent entre les individus et ce dès la naissance. Si dans les démocraties qui ont adoptées le principe de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits », ils ne naissent pas tous au sein d’un même milieu social ni avec une même richesse. Certes aucun homme ne peut prétendre être supérieur à un autre en vertu de son statut social. Mais cette égalité clamée également dans la Déclaration d’indépendance des Etats-Unis de 1776, n’empêche pas le développement d’inégalités sociales.
Dans quelle mesure une société qui contient des inégalités peut-elle être considérée comme juste ?
Le terme de justice est généralement associé à celui d’égalité, en conséquent un partage inégal entre deux individus est considéré comme injuste car l’une des deux personnes est lésée. Cette définition admet ainsi que justice et inégalités sont deux termes antinomiques, dès lors une société juste ne peut pas s’accommoder d’inégalités (I). Néanmoins, si l’on part du principe qu’il existe des inégalités qui ne sont pas le fruit de la société elle-même, une société juste peut supporter des inégalités (II), mais à condition qu’elles soient justifiées (III).

I. Si l’égalité est un facteur indispensable à la réalisation d’une société juste

A. A la recherche d’une société juste : l’égalité juridique

Dans la société d’Ancien Régime la notion d’égalité était inconnue, les individus appartenaient à trois corps différents- la noblesse, le clergé, le Tiers Etat- classés selon le rang et la fortune. Les deux premiers jouissaient de privilèges qui les dispensés de payer l’impôt alors que le dernier, qui était composé majoritairement de paysans et représentaient 95% de la population devait s’en acquitter. L’abolition des privilèges répond à un désir davantage d’égalité entre les individus. Mais il s’agit avant tout d’affirmer l’égalité de condition des hommes et non d’égalité sociale. Autrement dit aucun homme n’est supérieur à un autre ou est en mesure de bénéficier d’un droit que ses semblables n’ont pas. Ainsi la déclaration des droits de l’homme et du citoyen pour la France ou la Déclaration d’indépendances des Etats-Unis abolissent une inégalité injuste et illégitime en garantissant une égalité juridique entre tous les individus. Le citoyen

Accédez à la suite de ce contenu
Accèdez aux contenus premiums de 20aubac gratuitement en proposant votre propre corrigé, ou en souscrivant à un accès payant.

Catégories les plus populaires