Aristote, Physique: La nature du temps

Dernière mise à jour : 07/06/2021 • Proposé par: Jean S., TL (élève) •

Texte étudié

La question est embarrassante de savoir si, sans l'âme le temps existerait ou non; car, s'il ne peut y avoir rien qui nombre, il n'y aura rien de nombrable, par suite pas de nombre; car est nombre ou le nombre ou le nombrable. Mais si rien ne peut par nature compter que l'âme, et dans l'âme, il ne peut y avoir de temps sans l'âme, sauf pour ce qui est le sujet du temps, comme si par exemple on disait que le mouvement peut être sans l'âme. Antérieur - postérieur est dans le mouvement et en tant que nombrable, constitue le temps.
D'autre part, c'est une question de savoir de quel mouvement le temps est nombre. Est-il nombre de n'importe quel mouvement : Dans le temps, en effet, se produisent à la fois génération, destruction, accroissement, altération, transport; en tant donc qu'il y a mouvement, dans cette mesure il y a un nombre pour chaque mouvement.

Aristote, Physique - Livre IV

Ce corrigé est disponible sur homepages.vub.ac.be, un site externe à 20aubac.
En cas de problème d'accès à la page originale, vous pouvez accéder aux copies enregistrées.

Consultez ce corrigé
Copie archive.org