Doit-on opposer le travail au loisir ?

Date d'ajout : 25/10/2010 • 1 453 vues

Note du corrigé :
  • Note actuelle 3.22/5

Proposé par : laoune (Elève)

 

Description :
Devoir quasiment rédigé qui m'a valu un 12. J'ai apporté quelques modifications suivant la correction que nous avons eu.

 

 

Introduction



La notion de travail ets une notion complexe et paradoxale. De nombreux économistes, sociologues, philosophes l'ont étudiée à travers leurs oeuvres et notamment H.Arendt, Aristote ou encore Marx dans La Capital. Le travail est une activité réalisée dans par l'homme dans le but de produire des biens et servies en échange de rémunérations. La travail est donc nécessaire à l'homme pour survivre et répondre à ses besoins. Or, cette idée de travail peut être critiquée car ce peut être une activité contraignante, désagréable et parfois aliénante. De plus , lorsque le travail est une forme d'esclavge, il n'est pas rémunéré.Le mot "travail" vient du latin "tripalium" qui désigne un instrument de torture. Il a longtemps été dévalorisé. Maintenant, nous valorisons de plus en plus le temps libre qu'Aristote a appelé "le loisir". Le loisir ets une activité libre. Nous pouvons alors nous demander si nous devons opposer les notions de travail et loisir ? Ne faut-il pas dépasser cette opinion ? Peut on concilier le travail et le loisir ? N'y a t-il pas des limites à cette notion de loisir ?

I) Analyse de l'opposition entre travail et loisir



Le loisir est une activité réalisée par l'homme en dehors du travail, durant osn temps libre. L eloisir est synonyme de plaisir alors que le travail ets contraignant, il évoque une certaine souffrance et comporte de nombreux inconvénients. De plus, le loisir peut etre considéré comme un repos, une façon de se détendre tandis que le travail est fatiguant voire épuisant.(premiere opposition)
Chez les Grecs, dans l'Antiquité, le travail exploité était très présent. Le maitre avait un esclave qui exécutait son travail à sa place. Le maitre était donc libre prendant que l'esclave travaillait. Il avait alor sla possibilité d'"entreprendre des loisirs.
Aussi, lorsque le travail est aliéné, les travailleurs n'ont plus le temps, ni la force et l'argent pour avoir du temps libre te donc des loisirs. Chez Aristote le travail est défini comme une activité de la contrainte, une nécéssité (esclavage).
L'esclave est contraint de travailler pour vivre. Le loisir est défini comme une activité librement choisir (autre opposition).

II) Rapprochement de ces deux notions qui peuvent être liées, et même complémentaires



Le sens du mot loisir tend à changer. Maintenant, nous utilisons plutôt cette notion de loisir au pluriel. "Les loisirs" expriment le fait d'avoir des activités choisies dans le but de se détendre, divertir... De nos jours, les loisirs désignent des activités divertissantes que nous développons durant notre temps libre. C'est donc grâce au travail que nous avons des loisirs. Lien entre travail et loisir: il faut de l'argent pour se divertir. Sans travail il ne peut y avoir de loisir et si nous travaillons trop nous n'avons plus le temps ni l'energie pour les loisirs. Ces notions sont complémentaires.
Marx a aussi montré que l'homme peut s'épanouir dans son travail, que ce peut etre une forme de loisir. Les acteurs, comiques... jouent tout en travaillant. C'est le travail comme "praxis".
Certains hommes s'épanouissent tellement dans leur travail qu'ils ne prennent plus le temps d'avoir des loisirs. Ils considèrent leur travail comme un loisir. Selon Marx l'homme peut se libérer dans son travail.

III) La travail est proche de la notion de loisir, or le loisir peut etre critiqué (limites du loisir)



La majorité des loisirs a un coût, c'est donc un travail pour d'autres personnes. Le loisir est une société du travail. Il a pour objectifs les gains de productivité. On ne pense plus en priorité au bien des personnes. Lorsque nous allons par exemple regarder un film au cinéma, il faut payer sa place, de plus des personnes sont payées pour gérer les séances de cinéma et des acteurs ont été payés pour jouer ce film. La travail est toujours présent dans le loisir, pour Marx les loisirs sont devenus une marchandise. Tout cela entraine un grand conformisme social au niveau des loisirs.
De plus, il y a deux formes de loisirs. Les loisirs passifs qui sont abêtissants pour l'homme et les loisirs actifs. En effet, les loisirs passifs peuvent avoir des effets négatifs sur l'homme. Ils n'ont aucun but social et sont souvent une perte de temps. L'homme qui ne fait rien est alors considéré comme oisif. Le fait de s'installer dans son fauteuil devant la télévision et regarder des émissions telles que les émissions de télé-réalité est considéré comme du temps vide et cela n'est pas valorisé. Nous faisans une distinction en effet entre regarder un film chez soi et aller le voir au cinéma. Ce n'est pas le même loisir.
Il y a ici le problème du loisir, de ce qu'il ets réellement. Pour avoir des loisirs il faut avoir du temps libre, Marx a mis en place le système de réduction du temps de travail. De ce fait, si le travail n'est pas épuisant nous pouvons nous épanouir en dehors de celui-ci.

Conclusion



Faut-il travailler moins pour pouvoir faire d'autres activités ? Or, si nous travaillons moins cela veut aussi dire que nous gagnerons moins et nous sommes alors moins disposés à avoir des loisirs car ces derniers ont un cout qui s'avère etre de plus en plis important. Cercle vicieux.
Rifkin a imaginé une nouvelle société sans travail: La fin du travail

Sujets similaires disponibles

Que vaut l’opposition du travail manuel et du travail intellectuel ?
Peut-on opposer besoin et désir ?
Peut-on s'opposer au progrès technique ?
Le travail dénature t-il l'homme ?
Le travail est-il libérateur ?