La foi religieuse exclut-t-elle tout recours a la raison ?

Revenir à la présentation du sujet

Note du corrigé :
  • Note actuelle 3.00/5

Proposé par : tity46 (Elève)

 

Description :
Corrigé fait par l'élève. De bonnes idées et références même si les transitions et certains points d'argumentation sont à revoir (notamment pour la conclusion).

 

Kierkegaard (philosophe danois) pense que c’est la foi, plus que la raison, qui est essentielle. Pascal lui ne voyait d’entrée en religion que par une humiliation de la raison : « c’est le cœur qui sent Dieu et non la raison ». On connaît aussi la formule de Kant dans la Critique de la raison pure : « j’ai du abolir le savoir pour lui substituer la croyance ». Mais faut-il nécessairement paralyser la raison pour justifier la démarche de la foi religieuse ? Nier la raison, c’est justifier aussi le fanatisme, ce qui est socialement impossible. Il n’est pas nécessaire de concevoir une opposition aussi radicale entre raison et religion. Personne ne peut accepter de remettre son esprit à l’arbitraire. Il faut bien que l’intelligence ait part à l’acte de la foi et que la religion garde un sens aux yeux de la raison. De ce point de vue, la foi religieuse exclut-elle tout recours à la raison ?

La foi et la raison sont deux modes de pensée totalement antagoniste. « Qu'est-ce que la foi ? C'est de croire fermement ce que l'on ne comprend pas. » (Marie du Deffand). Ici, nous nous limiterons à la foi religieuse. La religion permet de justifier l’inexplicable pour l’homme et le système logique grâce aux croyances. Par exemple, la Bible explique le commencement de la terre, ce qui a après la mort… La foi religieuse s’est croire en un ou plusieurs êtres suprêmes sans émettre un seul doute. L’ignorance inquiète l’homme, surtout ce qui a après la mort. De ce fait croire en une religion est rassurant pour ce dernier. Cela est relater dans l’épitre : « La foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas. » .Aussi, dans le sens profane, le mot veut dire confiance. Or quand on a confiance en une personne, c’est qu’on est rassuré auprès d’elle. Enfin, la foi religieuse permet à l’homme de continuer à vivre, car si on ne croit en rien, on a plus lieu d’exister. Comme le dit Robert Hossein : « Il faut croire en Dieu pour avoir foi dans les hommes.».
La Raison, elle est une manière de penser précise et non personnelle. Nous considèrerons le mot Raison dans le sens philosophique, nous lui donnerons comme synonyme : l’entendement, la logique, l’intelligence, la compréhension…ou comme le dit Descartes « le bon sens ».Cette faculté de l’esprit humain a différent emplois : scientifique, technique et éthique. La Raison, c’est le pouvoir de bien juger, c’est-à-dire de distinguer le bien du mal et le vrai du faux grâce a des critères de vérité et d’erreur. Comme le dit Antoine Gombaud, chevalier de Méré dans Maximes, sentences et réflexions morales et politiques : « C'est la raison qui persuade les vertus, comme la foi établit la religion, et la loi le devoir ».De plus selon Leibniz ,"Rien n'arrive sans qu'il soit possible à celui qui connaîtrait assez les choses de rendre une raison qui suffise pour déterminer pourquoi il en est ainsi et non autrement." (Principes de la nature et de la grâce).Ce qui nous ramène à dire que le principe de raison, c’est que tout est intelligible. Donc tout ce qui est, a sa raison d'être, tout est réel, tout est rationnel; tout a sa raison suffisante. Leibniz dit aussi que "Jamais rien n'arrive sans qu'il y ait une cause ou du moins une raison déterminante qui puisse rendre raison a priori pourquoi cela est existant plutôt que non existant et pourquoi cela est ainsi plutôt que de toute autre façon »(Théodicée). La raison est donc suffisante à elle-même car elle réunit la causalité et la finalité. Nous pouvons ajouter que le mot raison vient du latin ratio, traduction problématique du concept grec de logos. Le mot grec et le mot latin signifie parole, discours, théorie, raison …Mais Logos est aussi un nom donné à Dieu (L'évangile de Jean dit Au commencement était le Logos).Donc nous pouvons nous demander si il n’y a pas un lien entre la Raison et la foi religieuse.

La foi religieuse exclut tout recourt à la raison. Par exemple, faire usage de sa raison, c’est tourner le dos a la croyance.
La religion est totalement à part de la raison, car ceux sont deux conceptions qui s’opposent. La Science et la religion n'abordent pas les mêmes questions : La science décrit les phénomènes, les mécanismes, les principes auxquels nous sommes soumis, en un mot le " comment " de notre existence. La foi, de son coté, s'intéresse aux questions existentielles concernant le sens de notre vie ici-bas et dans l'au-delà, l'existence de Dieu, notre relation avec Lui, en un mot le " pourquoi " de notre existence. Ceci est transcrit dans l’Épitre : « La science et la religion vivent sur deux planètes différentes. L’une appartient à la raison; et pour l'autre, c'est le sentiment...»
La foi religieuse est une confiance absolue qu’on accorde à Dieu, même lorsque la raison n’y saurait donner quelconque appui. Comme le dit pascal : « le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point »ou encore Nietzsche : « Quand on a la foi on peut se passer de la vérité. » Or le cœur est le moyen de croire dans la foi religieuse .Aussi d’après Kierkegaard, la foi est une confiance au delà de ce que la raison peut calculer ou démontrer, a la limite de l’absurde. Benjamin Franklin, nous le dit « le moyen de voir par la foi, c’est de fermer les yeux a la raison »Nous pouvons donc penser comme pascal blaise que. « C’est le cœur qui sent Dieu, et non la raison. Voilà ce que c’est que la foi : Dieu sensible au cœur, non à la raison. », mais est ce que la foi religieuse et la raison ne sont pas étroitement liées.

La foi religieuse et la Raison même, si elles sont opposée, elles sont souvent reunies.Il y a des fois des possibilités de Recours a la raison par la foi. Ceci nous est illustrait dans l’exemple des anciens érudites latins : A l’époque latine, les religieux étaient les scientifique, et la science reliée obligatoirement a la Religion. Ou encore, au moyen âge, les mouvements intellectuels et les universités sont entre-tissés avec la vie de l'Église. Les universités sont tenues par des religieux et les penseurs sont aussi théologiens (voir scolastique 1228-1274). Mais encore, pour ce qui est de la vie intellectuelle, n'oublions pas que l'accès au savoir repose sur les lieux d'enseignements et sur les livres recopiés par les clercs. La religion et la foi sont aussi liées par le fait qu’elles ont le même but expliquer le monde. Comme le disait Jean-Paul II : « La foi et la raison sont comme deux ailes qui permettent à l'esprit humain de s'élever vers la contemplation de la vérité. » (Fides et ratio, 14 septembre 1998)
Si il aurait qu’un seul mode de pensée, c’est à dire qu’on penserait que par la religion ou que part la raison on irait a des extrêmes inimaginables. Comme le dit Martin Luther King : Il peut y avoir conflit entre hommes de religion à l'esprit fragile et hommes de science à l'esprit ferme, mais non point entre science et religion. Leurs mondes respectifs sont distincts et leurs méthodes différentes. La science recherche, la religion interprète. La science donne à l'homme une connaissance qui est puissance ; la religion donne à l'homme une sagesse qui est contrôle. La science s'occupe des faits, la religion s'occupe des valeurs. Ce ne sont pas deux rivales. Elles sont complémentaires. La science empêche la religion de sombrer dans l'irrationalisme impotent et l'obscurantisme paralysant. La religion retient la science de s'embourber dans le matérialisme suranné et le nihilisme moral.
La religion est la raison sont liées car l’une ne peut exister sans l’autre. Samuel Butler le dit dans Extrait de Carnets : « La foi n'est pas une fonction, car en dernière analyse, elle repose sur la raison. La raison n'est pas une fondation, car elle repose sur la foi ».Aussi si il n’y aurait pas la raison nous n’aurions pas adhérer a la religion. Spinoza, nous le démontres dans le Traité théologico-politique :"Que si la Raison, en dépit de ses réclamations contre l'Ecriture, doit cependant lui être entièrement soumise, je le demande, devons nous faire cette soumission parce que nous avons une raison, ou sans raison et en aveugles? Si c'est sans raison, nous agissons comme des insensés et sans jugement; si c'est avec une raison, c'est donc par le seul, et donc si elle contredisait à la Raison, nous n'y adhèrerions commandement de la Raison que nous adhérons à l'Ecriture pas." La foi religieuse est donc très liées a la raison, et donc la foi religieuse n’exclut pas tout recourt a la religion.

La foi religieuse ne peut exclure la raison, car sans la raison elle n’existerait pas. Mais elle réclame le fait que se sont deux conceptions différentes : l’une fonctionne par la vérité, l’autre grâce aux sentiments. Aussi, pouvons-nous nous demander si la raison peut exister sans la foi religieuse ? Selon moi, non ; car la première cause de tout, la cause absolue est unique et c’est dieu. Comme le dit Saint-Augustin (l’un des pères de l’Eglise)/ : « credo ut intelligam » (« je crois pour comprendre »)