Peut-on tout dire ?

Revenir à la présentation du sujet (2 autres ressources disponibles)

Note du corrigé :
  • Note actuelle 3.00/5

Proposé par : hansleyr (Elève)

 

Description :
Copie de Terminale ES non entièrement rédigée en trois parties : I. On peut tout exprimer à travers le langage, II. On ne peut pas tout dire avec le langage, III. Il n’est pas permis de tout dire. Note obtenue :12/20.

 

Lors de mon premier jour à l’université, j’ai rencontré une fille prénommée Sarah. Tout de suite j’ai éprouvé des sentiments pour cette belle fille. Cependant je ne savais pas comment m’y prendre pour m’exprimer devant elle puisque j’avais des difficultés à exprimer ce que je ressentais. De plus comme je voulais sortir avec elle, je ne voulais pas faire mauvaise impression dès la première rencontre alors j’avais une certaine frayeur à lui avouer mes sentiments. Dès lors il semblerait difficile de considérer que le langage permet d’exprimer les états de la conscience. Ainsi peut-on tout dire ? C’est pour cela qu’on se pose la question aujourd’hui : Avons-nous réellement la possibilité de s’exprimer ? Nous allons voir dans un premier temps que le langage nous permet de dire à peu près tous dont on veut dire avec la richesse du langage. Ensuite nous examinerons ce que le langage ne peut pas dire c'est-à-dire aspect limité du langage. Car le langage est trop général. Enfin nous verrons que nous n’avons pas le droit de tout dire vis-à-vis de la société et que nos propos et pensés peuvent être sanctionne par la loi.


I) On peut tout exprimer à travers le langage




a. Tout d’abord il faut savoir que le langage est une faculté propre à l’homme qui est un outil de communication entre les hommes. Les hommes parlent à travers un langage qui est une spécificité humaine. Le langage nous permet d’énoncer des faits réels et des faits imaginaires c’est-à-dire que le langage nous donne très bien la possibilité de dire ce qui existe et aussi ceux qui n’existe pas. De plus nous pouvons aussi dire ce que nous ne pensons pas. Ainsi on peut affirmer que le langage semble ne pas connaitre e limites. Ces propos peuvent être illustres à travers la GORGIAS de Platon. Ce livre nous montre qu’avec l’art de la rhétorique nous pouvons tous faire croire à l’interlocuteur. L’art de la rhétorique selon Gorgias est définie comme un art de persuader qui se pratique devants les tribunaux ou toute autre assemblée de citoyens. Cet art possède un pouvoir de persuasion extraordinaire dans la mesure où elle peut persuader tout ce que l’interlocuteur veut faire passer même si les propos sont vrais ou complètement mensongers. Ainsi le langage a la capacité de dire la vérité mais aussi des choses totalement fausses tout en restant très persuasive. Mais encore le langage est composé d’un nombre incalculable de mots. Chacun de ces mots représentent des choses différentes. De plus d’après un philosophe nommé Martinet, il dit que la langue n’est plus à proprement parler constitué de mots mais de « monèmes » et « phonèmes » qui sont un peu les équivalents de consommes et voyelles mais plus précisément le caractère articulé des signes linguistiques. Il a une puissance illimitée. Aussi la capacité du langage a combiné des signes linguistiques entre eux selon des règles de grammaire permet de construire un nombre illimité de phrases pour pouvoir s’exprimer.

b. Chaque année des nouveaux mots sont inventés pour définir un nouveau concept.

c. La diversité du langage rend difficile la compréhension.


Dès lors doit-on penser qu’il y a des insuffisances dans le langage !



II) On ne peut pas tout dire avec le langage





a. La limite du langage a était évoquées par un philosophe. La thèse de Saussure pour montrer que le langage ne permet pas expression de toutes nos pensées : « les mots ne désignent pas les choses et le langage n’est pas conformité à la réalité : il est signe ». Clairement Saussure défend que le langage a une fonction symbolique. Puisque d’après Saussure le signifiant c'est-à-dire « image acoustique » qui renvoie au concept de la chose désigné et non à la chose désigné. Très souvent en voulant exprimer un sentiment nous ne sommes pas parvenues. Car un mot indique une idée générale ou un concept de la chose en question et non une singularité. Comme nous le dit Bergson dans son texte « les mots sont des étiquettes » du Le Rire, les mots sont des étiquettes collées sur des choses en gros que les mots nous donnent une approche globale de l’objet. Les mots sont toujours généraux tandis que nos idées sont singulières. Un signe linguistique est une union arbitraire et conventionnelle d’un signifiant et d’in signifié. Ainsi ce qui est signifié n’est pas une chose mais un concept. Le mot « table » désigne en aucun cas à la table particulière que je voulais exprimer mais c’est le concept général de la table. Cela voudrait dire lorsque je dis « table », ce mots m’exprime pas la singularité de notre pensées. De ce fait nous pouvons très difficilement dire ce que nous voulons dire. Le langage est trop général, les mots n’indiquent que des genres.

b. Le mot table désigne des ensemble de tables différentes. Il y a une multitude de genres de table : table à manger, table de nuit, table ronde, table carré …

c. Le langage de l’art permet d’exprimer la singularité de nos pensées.


Nous avons vu que le langage permet d’exprimer la grande majorité des choses. Mais cependant on peut se demander si le langage a le droit de tout dire.



III) Il n’est pas permis de tout dire



a. Dans la société que nous vivons aujourd’hui, les lois ne nous permettent pas de parler librement. D’après les déclarations de droit de l’homme, je possède la liberté d’expression alors pourquoi n’ai-je pas la possibilité exprimer mes opinions personnelles. Si moi je déteste les musulmans parce que j’ai perdu mes parents lors de l’attentat du 11 septembre 2001. Alors voila d’où débute ma colère envers tous les musulmans. Alors je dire au haut fort au public : « tous les musulmans sont des terroristes ». Pourquoi n’aurais-je pas le droit de dire mon opinion sans que les policiers viennent m’interpelés. Or cela est mon opinion alors pourquoi n’aurais-je pas le droit de dire mon opinion haut et fort au grand public sans qu’il y ait aucune conséquence ! Ici c’est le droit de la liberté d’expressions qui est remis en cause. Cela voudrait dire qu’on ne puisse s’exprime librement. Normalement chacun a le droit de penser ceux qu’il veut ou de dire ceux qu’il veut. Cela ne suppose aucune limite ! Néanmoins la loi peut très bien nous sévir pour propos diffamatoires ou injures raciales, ceci nous montre qu’il existe très bien des limites à nos propos. De plus dans la société où nous vivons, il ne nous est pas permis de parler en toute liberté puisque nous sommes dans société est nos propos peuvent être irrespectueux à autrui. Et aussi nous avons été élevés dans des normes, valeurs et des principes. Cette enseignement dont nos parents et école nous ont inculqué ne nous permet pas de tout dire pour me pas choquer la société de mes pensés puisque cela pourrait nuire à ma famille.

b. Si je devais annoncer à mes parents que j’étais « gay ». Mes parents n’aurait mis à la porte pour me pas nuire à la réputation de la famille et même exclure de la société.

c. Il nous permis de tous dire même des choses choquantes ou immoraux cependant il faut savoir faire preuve de diplomatie ou utilise de l’ironie.



Pour conclure, nous pouvons dire que l'homme n’a pas la possibilité de s’exprimer entièrement.