Stuart Mill, Système de logique : Connaissance scientifique de la société

Aide organisé par sujet. Retrouvez-y votre sujet (ou créez-le ici) pour y partager vos idées, plans et auteurs à évoquer et obtenir un retour gratuit là-dessus.
Règles du forum
Veuillez privilégier les réponses aux sujets existants. Si vous ne trouvez pas votre sujet, créez-le depuis cette page.
Répondre
Avatar du membre
admin
Administrateur du site
Messages : 4272
Enregistré le : mer. 19 janv. 2011 18:07
Localisation : Paris
Contact :

Stuart Mill, Système de logique : Connaissance scientifique de la société

Message par admin » mer. 20 juin 2018 16:48

Forum d'aide pour le commentaire du texte : Stuart Mill, Système de logique : Connaissance scientifique de la société
Tous les phénomènes de la société sont des phénomènes de la nature humaine, produits par l'action des circonstances extérieures sur des masses d'êtres humains. Si donc les phénomènes de la pensée, du sentiment, de l'activité humaine, sont assujettis à des lois fixes, les phénomènes de la société doivent aussi être régis par des lois fixes, conséquences des précédentes. Nous ne pouvons espérer, il est vrai, que ces lois, lors même que nous les connaîtrions d'une manière aussi complète et avec autant de certitude que celles de l'astronomie, nous mettent jamais en état de prédire l'histoire de la société, comme celle des phénomènes célestes, pour des milliers d'années à venir. Mais la différence de certitude n'est pas dans les lois elles-mêmes, elle est dans les données auxquelles ces lois doivent être appliquées. En astronomie, les causes qui influent sur le résultat sont peu nombreuses ; elles changent peu, et toujours d'après des lois connues. Nous pouvons constater ce qu'elles sont maintenant, et par là déterminer ce qu'elles seront à une époque quelconque d'un lointain avenir. Les données, en astronomie, sont donc aussi certaines que les lois elles-mêmes. Au contraire, les circonstances qui influent sur la condition et la marche de la société sont innombrables, et changent perpétuellement ; et quoique tous ces changements aient des causes et, par conséquent des lois, la multitude, des causes est telle qu'elle défie nos capacités limitées de calcul. Ajoutez que l'impossibilité d'appliquer des nombres précis à des faits de cette nature mettrait une limite infranchissable à la possibilité de les calculer à l'avance, lors même que les capacités de l'intelligence humaine seraient à la hauteur de la tâche.

Stuart Mill, Système de logique
Publiez vos idées, plans ou auteurs que vous pensez utiliser en cliquant sur "répondre" ci-dessous et obtenez gratuitement un retour là-dessus.

Consultez le corrigé professeur disponible pour ce sujet.
Merci de prendre connaissance de cette page pour optimiser vos chances d'obtenir de l'aide sur les forums.

Répondre