Schopenhauer, Le monde comme volonté et comme représentation : Conscience des désirs et peurs

Aide organisé par sujet. Retrouvez-y votre sujet (ou créez-le ici) pour y partager vos idées, plans et auteurs à évoquer et obtenir un retour gratuit là-dessus.
Règles du forum
Veuillez privilégier les réponses aux sujets existants. Si vous ne trouvez pas votre sujet, créez-le depuis cette page.
Répondre
Avatar du membre
admin
Administrateur du site
Messages : 4272
Enregistré le : mer. 19 janv. 2011 18:07
Localisation : Paris
Contact :

Schopenhauer, Le monde comme volonté et comme représentation : Conscience des désirs et peurs

Message par admin » mer. 20 juin 2018 16:46

Forum d'aide pour le commentaire du texte : Schopenhauer, Le monde comme volonté et comme représentation : Conscience des désirs et peurs
Souvent nous ne savons pas ce que nous souhaitons ou ce que nous craignons. Nous pouvons caresser un souhait pendant des années entières, sans nous l’avouer, sans même en prendre clairement conscience c’est que l’intellect n’en doit rien savoir, c’est qu’une révélation nous semble dangereuse pour notre amour-propre, pour la bonne opinion que nous tenons à avoir de nous-mêmes mais quand ce souhait vient à se réaliser, notre propre joie nous apprend, non sans nous causer une certaine confusion, que nous appelions cet événement de tous nos vœux: tel est le cas ‘de la mort d’un proche parent dont nous héritons.

Et quant à ce que nous craignons, nous ne le savons souvent pas, parce que nous n’avons pas le courage d’en prendre clairement conscience. Souvent même nous nous trompons entièrement sur le motif véritable de notre action ou de notre abstention, jusqu’à ce qu’un hasard nous dévoile le mystère. Nous apprenons alors que nous nous étions mépris sur le motif véritable, que nous n’osions pas nous l’avouer, parce qu’il ne répondait nullement à la bonne opinion que nous avons de nous-mêmes. Ainsi, nous nous abstenons d’une certaine action, pour des raisons purement morales à notre avis mais après coup nous apprenons que la peur seule nous retenait, puisque, une fois tout danger disparu, nous commettons cette action.

Schopenhauer, Le monde comme volonté et comme représentation
Publiez vos idées, plans ou auteurs que vous pensez utiliser en cliquant sur "répondre" ci-dessous et obtenez gratuitement un retour là-dessus.

Consultez le corrigé professeur disponible pour ce sujet.
Merci de prendre connaissance de cette page pour optimiser vos chances d'obtenir de l'aide sur les forums.

Répondre