Les 4 pièges à éviter pour le commentaire de texte

Nos articles pour préparer le bac, cours et méthode en philosophie.
Répondre
Avatar du membre
admin
Administrateur du site
Messages : 4276
Enregistré le : mer. 19 janv. 2011 18:07
Localisation : Paris
Contact :

Les 4 pièges à éviter pour le commentaire de texte

Message par admin » mer. 4 janv. 2017 15:08

Après les 4 pièges à éviter dans l'exercice de la dissertation, voici les 4 pièges à éviter pour les commentaires de texte en philosophie :

1. Se précipiter sur le commentaire par manque de connaissance

C'est une erreur classique de la part des élèves, à qui un sujet de dissertation fait peur car tout le devoir est à construire sans que l'on ait de filet. Au contraire le commentaire offre lui un support et semblerait ainsi plus facile.

Pourtant, Sonia Confais, professeur de philosophie prévient : "Celui qui connaît mal l’auteur et son texte va très vite tomber dans la paraphrase. C’est l’erreur à éviter. La copie va descendre à 6 ou 7. Sur les trois sujets, le commentaire de texte est celui où la moyenne des notes est la plus basse."

Ce n'est en effet pas un exercice plus facile car il faut pouvoir bien comprendre tout le texte sans s'en détacher, ou qui demande moins de connaissance car ne pas connaitre l'auteur, sa doctrine ou le contexte de son œuvre peut vous amener à des erreurs d'interprétation.

=> Conseil : lire tous les sujets proposés et prendre le temps de faire son choix. Vous pouvez ainsi rapidement vous faire une idée de la difficulté du texte et chercher quelques premières idées sur les sujets de dissertations pour faire le meilleur choix. Aussi souvenez vous que la dissertation vous laisse très libre sur les arguments à utiliser, alors que le commentaire vous restreint à l'étude du seul texte !

2. Paraphraser/faire une synthèse

Pour Thomas Schauder, professeur de philosophie : "La mauvaise explication de texte se contente de faire une sorte de résumé de ses éléments essentiels. La très mauvaise explication de texte tombe carrément dans la paraphrase : on ne se contente pas seulement de résumer l’extrait proposé, on le réécrit en moins bien. Ce qui était clair devient dilué et confus."

La deuxième erreur commune consiste à rester en surface du texte, à le paraphraser (reprendre son contenu pour le réécrire avec d'autres termes) sans la prise de distance demandée par l'exercice.

=> Conseil : interrogez donc le texte et interrogez-vous sur le texte. Posez-vous des questions sur ce que dit l'auteur : pourquoi dit-il cela ? Comment est articulé son texte ? Quels sont ses arguments ? Y a t-il des contre-exemples possibles ?

3. Oublier le texte ou une partie du texte

La troisième erreur courante est de trop se détacher du texte, en le mettant finalement de côté. Cela constitue tout simplement un hors-sujet, erreur que vous voulez absolument éviter.

Simone Manon, professeur de philosophie, le rappelle sur sur blog : "La règle d'or s'énonce ainsi : expliquer le texte, tout le texte mais rien que le texte."

Et complète l'idée :"Oublier le texte en le faisant fonctionner comme prétexte à dissertation. Défaut majeur car dans cette épreuve le texte doit être obsessionnellement présent. A la limite un lecteur qui n'aurait pas lu le texte devrait pouvoir le reconstruire au terme de la lecture de l'explication."

=> Conseil : à la manière de la dissertation où il ne faut pas se détacher de la problématique, il faut pour le commentaire faire des aller et retour incessants avec le texte. La problématique est votre fil rouge pour la dissertation, le texte l'est pour votre commentaire. Demandez-vous donc à chaque développement si vous vous raccrochez bien au texte.

4. Critiquer le texte sans ménagement

Enfin, un dernier écueil serait de critiquer sans ménagement le texte. Faire la critique d'un texte peut constituer un axe de travail effectivement, mais cela n'est pas pas l'exercice en soit du commentaire - car toujours très risqué et difficile.

Colette Kouadio, professeur de philosophie, l'explique ainsi dans sa méthode :"Critiquer un texte que l'on n'a pas compris est bien sûr ridicule. D'autre part, n'oubliez pas que l'auteur de votre texte a écrit des milliers d'autres pages et qu'il a pu très bien répondre par ailleurs aux objections que vous lui opposez. Souvenez-vous que ce qui doit primer est la compréhension du texte, son analyse et que l'éventuelle critique ne peut survenir qu'ensuite."

=> Conseil : restez humble et interrogez-vous sur le texte et votre propre compréhension avant d'émettre toute critique. Mieux vaut par ailleurs toujours poser des questions que d'affirmer sans nuance : si l'auteur/le texte ont été choisis pour être étudiés, nul doute que ceux-ci soient très valables.
Modifié en dernier par admin le ven. 10 févr. 2017 18:01, modifié 2 fois.
Merci de prendre connaissance de cette page pour optimiser vos chances d'obtenir de l'aide sur les forums.

Répondre